Passer au contenu principal

Prévention«Une barre de fer a traversé mon pied de bout en bout»

Une jeune femme de 22 ans témoigne de son accident dans le Rhône, en zone interdite à la baignade, en amont du pont de Sous-Terre.

Image d’illustration :  la brigade fluviale patrouillant sur le Rhône.
Image d’illustration : la brigade fluviale patrouillant sur le Rhône.
Police Genève

Julia se souviendra longtemps de sa tentative de descente du Rhône cet été. Le 20 juillet, elle embarque avec un ami sur une bouée, depuis la rampe d’accès située rive droite en amont du pont de Sous-Terre. Une zone interdite à la baignade, bien que sur place, le panneau qui l’indique se situe plusieurs dizaines de mètres plus haut sur le quai. «Je voulais rejoindre le courant, donc je suis descendue de la bouée pour nager à côté en tenant la corde, relate la jeune femme de 22 ans. En prenant de l’élan avec mes jambes pour remonter sur ma bouée, une barre de fer pointue a traversé mon pied de bout en bout, du dessous vers le dessus.» Elle décrit une sensation très douloureuse, mais elle réussit à rejoindre la rive en sautillant. Selon elle, la barre devait être rouillée car la blessure s’est infectée en raison des débris de rouille. «J’ai dû passer une semaine hospitalisée et plusieurs semaines en marchant à l’aide de béquilles, reprend-elle, certificat médical et photos à l’appui. Aujourd’hui je vais mieux mais je dois quand même faire de la physio pour réapprendre à marcher. Cela dit, j’ai cicatrisé assez rapidement.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.