Passer au contenu principal

Musées confinésUn zeppelin ciblera les visiteurs du MICR

Privés de visiteurs par la pandémie, les cabinets de curiosités qui abritent notre patrimoine ont continué de bourdonner de mille activités. Nous sommes allés visiter les coulisses de dix d’entre eux, à retrouver dans notre dossier.

L’artiste Marta Revuelta construit un zeppelin de 4,50 m de long et 1,50 m de diamètre qui sera ensuite gonflé à l’hélium et survolera les visiteurs du MICR.
L’artiste Marta Revuelta construit un zeppelin de 4,50 m de long et 1,50 m de diamètre qui sera ensuite gonflé à l’hélium et survolera les visiteurs du MICR.
Marta Revuelta
1 / 2

Le web grouille de ces vidéos affolantes: un drone guerrier repère sa proie à ses mouvements, la prend en chasse, fonce sur elle, puis plus rien. L’écran devient noir. L’engin-kamikaze et sa victime ont été éliminés. Interpellée, et pour tout dire, horrifiée par ces frappes belliqueuses pilotées grâce à l’intelligence artificielle, Marta Revuelta leur consacre son activité artistique.

La jeune femme a reçu une carte blanche du Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (MICR) pour réaliser une installation dans l’exposition permanente consacrée à l’action humanitaire. Le directeur du MICR, Pascal Hufschmid, a en effet mis à profit ce temps de fermeture pour faire avancer l’une de ses idées phares: la collaboration avec des artistes contemporains. Elle prendra la forme de l’exposition «Concerné-e-s. 30 artistes face aux questions humanitaires», qui devrait ouvrir ses portes le 27 avril.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.

Articles en relation