Passer au contenu principal

Votation du 27 septembreUn très large front veut réformer le stationnement

Gauche, centre droit et associations réclament un assouplissement bénéfique à la mobilité de l’avenir.

Les tenants de la réforme demandent d’assouplir les règles actuelles de compensation des parcages supprimés dans les rues, afin d’y développer les mobilités du futur.
Les tenants de la réforme demandent d’assouplir les règles actuelles de compensation des parcages supprimés dans les rues, afin d’y développer les mobilités du futur.
Pascal Frautschi

Un aréopage de onze voix, représentant les partis de gauche, du centre droit et diverses associations en faveur des mobilités durables et de la vie des quartiers. C’est en présentant à la presse cette allure d’orchestre symphonique que les tenants de la réforme du stationnement, soumise en votation cantonale le 27 septembre, ont lancé mercredi leur campagne. Ce «spectre très large», comme l’a décrit la Verte Lisa Mazzone, demande d’assouplir les règles actuelles de compensation des parcages supprimés dans les rues, afin d’y développer les mobilités du futur.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.