Passer au contenu principal

Hockey sur glaceUn succès genevois long à se dessiner aux Mélèzes

Genève s’est défait de La Chaux-de-Fonds (0-3) lundi au premier tour de la Coupe de Suisse.

Stephane Patry (de dos) célèbre le deuxième but genevois avec ses coéquipiers.
Stephane Patry (de dos) célèbre le deuxième but genevois avec ses coéquipiers.
KEYSTONE

À quoi reconnaît-on un grand joueur? Il est capable de débloquer un match tout seul. Pour quiconque en doutait (mais y en a-t-il encore?), Henrik Tömmernes est un grand joueur. Le défenseur suédois des Vernets a offert l’ouverture du score à Eliot Berthon (31e, 0-1) peu après la mi-match alors que le GSHC n’était franchement pas au mieux.

Des Aigles empruntés

Durant trente minutes, les Abeilles et les Aigles ont même fait jeu égal jusqu’au petit numéro de Tömmernes. La différence d’une ligue n’a d’ailleurs que rarement été perceptible dans le frigo des Mélèzes devant plus de 1000 spectateurs.

Eliot Berthon a été imité quelques minutes plus tard par Stéphane Patry (40e, 0-2). Après deux périodes, le score était certes pour des Genevois techniquement et physiquement supérieurs, mais on ne peut s’empêcher d’avoir un petit regret. Comment auraient réagi les hommes de Pat Emond si le remuant Timothy Coffman avait ajusté la cage à la 28e minute?

Des gardiens très en vue

Au final, Daniel Manzato a récolté un blanchissage pour sa première sortie officielle sous le maillot grenat. L’ancien gardien d’Ambri-Piotta a d’ailleurs été très propre lors des incursions chaux-de-fonnières devant sa cage. A la 45e, il a même dû s’employer alors que Timothy Coffman (encore lui) se présentait seul en infériorité numérique. En fin de match, il a également su se montrer présent pour annihiler une supériorité numérique adverse (56e).

«J’aime ces grosses affiches, même si je sais que je vais recevoir plus de tirs que d’habitude.»

Matteo Ritz, gardien du HCC

La fin de rencontre a été débridée avec de nombreuses occasions de but pour les visiteurs qui, avec un peu de réussite, auraient pu saler l’addition. Mais les Tanner Richard et autres Daniel Winnik se sont souvent heurtés à Matteo Ritz. «On a peut-être montré trop de respect, a regretté le portier neuchâtelois. On aurait dû être plus agressif, quitte à prendre plus de buts. Même si nous avons fait un très bon match, on peut avoir quelques regrets.»
Lorsque l’ancien junior du Lausanne HC était battu, il a été sauvé par son poteau comme à la 51e sur l’essai de Moy.
«A titre personnel, j’ai préparé ce match comme un autre, a poursuivi Matteo ritz. Cela ne changeait rien pour moi d’affronter Omark ou Tömmernes. J’aime ces grosses affiches, même si je sais que je vais recevoir plus de tirs que d’habitude.»

Un gros test à Zurich

Victorieux de son premier match de championnat face à Davos vendredi dernier, Genève-Servette, qui n’avait disputé qu’un match depuis la reprise, se rendra vendredi à Zurich pour sa troisième sortie. Au Hallenstadion face au favori à la couronne nationale, les Genevois devront tout de même se montrer un rien plus convaincants qu’aux Mélèzes. Mais nul doute que c’est dans leurs cordes.