Passer au contenu principal

L’ex-patron de Rosneft crie à la fraudeUn roi du pétrole russe part en guerre contre Rothschild

À la tête du bras pétrolier du Kremlin jusqu’en 2010, Sergueï Bogdantchikov dit avoir été floué de 100 millions par une filiale de Edmond de Rothschild. Débouté à Genève, il attaque aux États-Unis.

Le siège de la banque Edmond de Rothschild à Genève.
Le siège de la banque Edmond de Rothschild à Genève.
TDG/ © Steeve Iuncker-Gomez

Révélées en fin de semaine, les accusations proférées contre le groupe bancaire Edmond de Rothschild par l’un des hommes forts du pétrole russe sont propres à secouer une nouvelle fois la place financière genevoise. L’ancien patron de l’empire Rosneft, Sergueï Bogdantchikov, accuse en effet la filiale luxembourgeoise de l’une des enseignes les plus prestigieuses du quartier des banques d’avoir profité d’une escroquerie lui ayant fait perdre plus de 100 millions de dollars.

C’est ce qui ressort d’une plainte déposée mercredi devant la justice new-yorkaise – notamment pour «fraude» et «violation du devoir fiduciaire» – contre Edmond de Rothschild (Europe) SA et révélée à la veille du week-end par le «Financial Times» et l’agence Bloomberg. Contacté samedi, le groupe bancaire – qui, comme ses anciens cadres incriminés, bénéficie de la présomption d’innocence – indique ne vouloir faire aucun commentaire à ce stade sur cette affaire.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.