Passer au contenu principal

Président déchuUn rapport de l’ONU a précipité le coup d’État au Mali

Les accusations contenues dans un rapport ont encouragé les mutins à exécuter un projet qui couvait depuis plusieurs semaines.

En apprenant le coup d’État et le renversement du président Ibrahim Boubacar Keta, la population est descendue dans la rue. La mutinerie couvait depuis plusieurs jours.
En apprenant le coup d’État et le renversement du président Ibrahim Boubacar Keta, la population est descendue dans la rue. La mutinerie couvait depuis plusieurs jours.
EPA/MOUSSA KALAPO

L’ONU a sans doute contribué, peut-être malgré elle, à précipiter le renversement du président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK). Dans les jours qui ont précédé le coup d’État, l’Agence France-Presse a, en effet, rendu public le contenu d’un rapport confidentiel remis au Conseil de sécurité par le groupe d’experts indépendants créé en 2017 en application de la résolution 2374 (2017), afin de rendre compte de la situation politique et sécuritaire dans le pays. En août 2019, ces derniers avaient déploré l’absence de progrès dans la mise en œuvre de l’accord de paix d’Alger, en pointant du doigt le manque d’efforts du pouvoir à établir une feuille de route et l’impunité dont jouissent les auteurs de crimes commis contre les populations civiles.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.