Passer au contenu principal

InterpellationUn policier ivre arrêté après avoir importuné des passants

Une enquête a été ouverte par l’Inspection générale des services.

Le jeune policier fortement aviné a été interpellé par ses pairs. Une enquête a été ouverte.
Le jeune policier fortement aviné a été interpellé par ses pairs. Une enquête a été ouverte.
Maurane Di Matteo (image d’illustration)

Vendredi en milieu de soirée, un jeune policier a été interpellé par ses pairs à la place des Augustins. Le fonctionnaire était fortement aviné et importunait des passants, a appris la «Tribune de Genève». L’homme a été placé en détention provisoire, nous indique la police. Une enquête a été ouverte par l’Inspection générale des services (IGS), sous l’égide du Ministère public.

Il est environ 21 h 30 quand les forces de l’ordre, alertées par plusieurs appels de témoins à leur centrale d’engagement, interviennent rapidement dans le quartier. Sur place, le jeune agent est encore vêtu de son uniforme, bien qu’il ait terminé son service. Il est en train «d’invectiver des passants», nous confirme le service communication de la police. Il présente de très forts signes d’ébriété. Selon nos informations, il aurait même sorti son arme de service en pleine rue. Pour en faire quoi? La police investigue auprès des témoins pour déterminer comment celle-ci a été utilisée. La scène aurait été filmée.

La police nous confirme en revanche l’arrestation. «Nous ne tolérons pas ce genre de comportements qui ne correspondent pas aux valeurs transmises par notre institution, relève Alexandre Brahier, porte-parole. Un policier se doit d’avoir en tout temps et en tout lieu un comportement exemplaire, impartial et digne, et se montrer respectueux des personnes et des biens.»

75 commentaires
    Silja

    Je trouve assez choquant pour une rédaction de manipuler la publication des commentaires. Pour autant que ceux ci ne sortent ps des

    clous fixés pr la déontologue. Or je répondais à un commentateur qui jugeait avec des mots assez violents le policier ivre. Je relevais que ces mots faisaient plus penser à la Geheimnisstaatspolizei et qu’il faisait preuve d’une grosse rigidité. Est ce le nom gestapo qui est tabou? Finalement quel est l’objectif de ce forum? Je pose la question et entrevois la réponse décevante.