Passer au contenu principal

CoronavirusUn nouvel outil de traçage pour les bars et restaurants

L’entreprise genevoise Infomaniak propose une application pour lister les clients. Elle s’ajoute au système CoGa, soutenu par le Canton.

L’entreprise genevoise Infomaniak lance SafeTracing,  une nouvelle application pour lister les clients afin d’endiguer le coronavirus.
L’entreprise genevoise Infomaniak lance SafeTracing, une nouvelle application pour lister les clients afin d’endiguer le coronavirus.
KEYSTONE

Depuis le 31 juillet dans les bars et le 18 août dans les restaurants, il faut décliner son identité pour boire un verre ou manger un plat du jour. Ces établissements sont en effet tenus, en théorie, de dresser une liste des clients présents afin que les autorités sanitaires puissent identifier et avertir ceux qui auraient pu côtoyer une personne testée positive au Covid-19. Une mesure présentée comme un moyen pour ralentir la circulation du coronavirus. Les formulaires à remplir à la main, contraignants et chronophages, sont peu à peu remplacés par d’autres solutions numériques. Les applications de traçage se multiplient dans les cantons, offrant des degrés divers de protection des données. À Genève, le marché se développe également. Une nouvelle plateforme vient d’ailleurs de faire son apparition: SafeTracing, créée par l’entreprise genevoise Infomaniak.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.