Passer au contenu principal

Elections communales en ValaisQuatre femmes élues à l’exécutif de Zermatt

Les 122 communes valaisannes élisent leurs représentants ce dimanche. Un millier de candidats sont en lice.

À Zermatt, le PDC y conserve sa majorité avec cinq sièges.
À Zermatt, le PDC y conserve sa majorité avec cinq sièges.
KEYSTONE

L’exécutif de Zermatt (VS) se féminise encore un peu plus: Quatre femmes ont été élues dimanche lors des élections communales. Leur représentation est ainsi doublée pour la législature à venir.

La démocrate-chrétienne Romy Biner-Hauser a été la mieux élue. Elle préside Zermatt depuis le 1er janvier 2017.

Trois autres femmes, dont une sortante, ont décroché un siège au conseil communal de la commune haut-valaisanne. Le PDC y conserve sa majorité avec cinq sièges.

Les jeux sont faits

Dans 22 communes, les jeux étaient déjà faits et les exécutifs ont été reconduits sans que les citoyens aient à voter. Une tendance qui «se renforce légèrement d’année en année dans le Haut-Valais», a indiqué à Keystone-ATS Maurice Chevrier, chef du service valaisan des affaires intérieures et communales.

Dans sept communes, soit Binn, Ferden, Embd, Simplon, Lax, Randa et Visperterminen, aucune liste n’a été déposée. A défaut de candidats officiels, n’importe quel citoyen, ou ceux ayant tout de même manifesté leur intérêt, peuvent être élus.

A Simplon-village, parmi les cinq élus, une femme fait son entrée dans le conseil communal. A Ferden, un deuxième tour sera nécessaire car deux des élus ont des liens de parenté directs. «En terme d›incompatibilité, les règles sont strictes: les liens les plus proches permis sont ceux de ‹premiers' cousins/cousines», rappelle Maurice Chevrier.

Le règne le plus long

Enfin à Bister, la plus petite commune du canton avec 33 âmes, le président en poste depuis 1976 a été reconduit tacitement. «Avec cette nouvelle législature, Edwin Zeiter aura sans doute le règne le plus long de l’époque moderne», souligne Maurice Chevrier.

ATS/NXP