Passer au contenu principal

FlorideUn kangourou échappe à son propriétaire et sème la pagaille

Jack, un kangourou de 2 ans, a été aperçu à gambader à travers Fort Lauderdale après avoir fait faux bond à son maître.

Les policiers sont parvenus à capturer l’animal, qui n’a pas opposé trop de résistance (image d’illustration).
Les policiers sont parvenus à capturer l’animal, qui n’a pas opposé trop de résistance (image d’illustration).
KEYSTONE/MARKUS STUECKLIN

Un kangourou qui avait fait faux bond à son propriétaire a semé la pagaille dans les rues de Fort Lauderdale, en Floride. Il a été appréhendé par des policiers hilares.

Les faits divers animaliers sont relativement fréquents dans cet État du sud-est des États-Unis au climat tropical, mais ils impliquent plus souvent alligators et pythons géants que marsupiaux en liberté.

Des habitants de Fort Lauderdale ont donc alerté la police jeudi après avoir aperçu Jack, un kangourou de 2 ans, gambader à travers leur ville, située au nord de Miami.

«Sérieusement. Je sais que vous devez me prendre pour un fou, mais tout le monde s’arrêtait pour regarder en manquant de le renverser. Et je n’aimerais pas qu’il se fasse écraser», a avisé l’un d’eux dans son appel d’urgence, rapporte le journal local «Sun Sentinel».

Laisse autour du cou

D’après les images filmées par la caméra-piéton d’un des agents dépêchés sur place, l’animal n’a pas opposé trop de résistance. Encerclé par des policiers visiblement très amusés, qui ont réussi à lui passer une laisse autour du cou, il a été conduit à l’arrière d’un véhicule des forces de l’ordre jusqu’à une étable accueillant des chevaux de la garde montée.

Les policiers ont vite retrouvé le propriétaire de Jack, Anthony Macias, qui a déclaré que le kangourou vivait à son domicile avec son petit chien, un corgi appelé Max. «Ils s’adorent. Ils jouent et courent ensemble», a-t-il raconté au Sentinel Sun.

La commission de la faune et de la flore de Floride a été un peu moins amusée que les policiers par l’escapade de Jack: son propriétaire, qui ne disposait notamment pas des autorisations nécessaires pour le détenir, devra répondre de trois infractions. Il risque jusqu’à 60 jours de prison et 500 dollars d’amende.

ATS/NXP