Passer au contenu principal

Plus de peur que de malUn dégagement de fumée perturbe le Léman Express

Le Service d’incendie et de secours (SIS) a été appelé ce mercredi peu avant 20h dans la gare de Lancy-Bachet. En cause: un bogie qui a un peu trop chauffé.

Origine du sinistre: un bogie qui «a chauffé» mais interrompu le trafic ferroviaire du Léman Express.
Origine du sinistre: un bogie qui «a chauffé» mais interrompu le trafic ferroviaire du Léman Express.
Kai Ingwersen / Info Lecteur

C’est à 19h56 que le Service d’incendie et de secours (SIS) de la Ville de Genève a été appelé, confirme Nicolas Millot, officier de communication des pompiers dont la «Tribune» avait dressé le portrait. Origine de l’alerte: un dégagement de fumée signalé par l’un de nos lecteurs en gare de Lancy-Bachet. En clair: le Léman Express.

Toujours selon le porte-parole, l’incident serait dû à un bogie (voir ci-dessous) – soit le «châssis mobile porté par deux ou quelquefois trois essieux, supportant l’extrémité d’une locomotive ou d’un wagon et leur permettant de prendre les courbes» qui aurait, non pas pris feu, mais «chauffé» selon ses propres termes.

Le trafic a été interrompu pendant «environ une heure», selon les CFF.
Le trafic a été interrompu pendant «environ une heure», selon les CFF.
DR

L’intervention du SIS n’aurait duré qu’une vingtaine de minutes. Les pompiers du SIS ont fait appel à une caméra thermique, dont les images n’auront pas inquiété les hommes du feu.

Trafic interrompu pendant «environ une heure»

Contactée, la porte-parole de la police genevoise Joanna Matta confirme un important dégagement de fumée à Lancy, tout en nous renvoyant immédiatement au service de presse des CFF. Une collaboratrice de la régie fédérale nous précise dans la foulée qu’une alarme a retenti ce mercredi vers 20h30. «Pour une raison encore indéterminée, de la fumée est apparue sur la ligne Léman express numéro 4 reliant Genève à Annemasse, à la hauteur de Lancy.»

Portes closes, les passagers ont poursuivi leur trajet en tram.
Portes closes, les passagers ont poursuivi leur trajet en tram.
Kai Ingwersen / Info Lecteur

Il y avait alors peu de voyageurs dans le train concerné et ceux-ci ont sauté dans le tram pour poursuivre leur course, selon les informations transmises par le service de presse de l’opérateur ferroviaire. «Le trajet Lancy-Eaux-Vives a été interrompu pendant environ une heure, mais tout est à présent rentré dans l’ordre et le train circule à nouveau», conclut la communicante des CFF.