Passer au contenu principal

L’OMC se cherche un nouveau patron«Un compromis est possible avec l’administration Trump»

Le Mexicain Jesús Seade sort de négociations tendues sur la refonte de l’accord Alena avec Washington. Il arrive à Genève pour briguer la tête de l’Organisation mondiale du commerce. Face à lui, sept prétendant(e)s.

Genève, 13 juillet 2020. Hôtel Intercontinental. Jesús Seade, candidat mexicain à la direction générale de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).
Genève, 13 juillet 2020. Hôtel Intercontinental. Jesús Seade, candidat mexicain à la direction générale de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).
Laurent Guiraud

La plupart sont arrivés à Genève ce week-end pour un grand oral qui aura lieu de mercredi à vendredi. Huit candidats à la direction d’une Organisation mondiale du commerce (OMC) qui traverse la plus grave crise de son histoire. Un poste chaud. Les États-Unis menacent de quitter l’institution, bloquent son Tribunal d’appel et le directeur général Roberto Azevedo a claqué la porte au printemps, un an avant la fin de son mandat.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.