Passer au contenu principal

Phénomène météorologiqueUn ciel couleur Sahara recouvre notre région

Un vent chaud charrie du sable du désert, donnant une couleur ocre à l’atmosphère. Le retour du froid et de la pluie chassera ces particules la nuit prochaine.

Cette lumière orange pourrait durer toute la journée.
Cette lumière orange pourrait durer toute la journée.
Magali Girardin

Un ciel bizarre, des gouttes brunâtres sur les doudounes et des voitures au look jordanien. Depuis samedi matin, un ciel orangé enveloppe Genève et le canton de Vaud. Des sables du Sahara? Oui, confirme Isabelle Fath, prévisionniste chez MétéoSuisse. «Les vents du sud ont levé des masses d’air transportant les particules les plus fines en provenance d’Afrique du Nord», poursuit la spécialiste.

 À Lausanne, l’atmosphère orange colore le ciel et le lac Léman.
À Lausanne, l’atmosphère orange colore le ciel et le lac Léman.
PATRICK MARTIN

Quelques minutes avant de nous parler, la prévisionniste avait reçu des nouvelles de la station météo de l’aéroport où quelques gouttes sont tombées. Le mélange d’eau avec le sable a fait naître «une sorte de boue sur les pare-brise».

Le phénomène se produit plusieurs fois par année.
Le phénomène se produit plusieurs fois par année.
Magali Girardin

Tout le pays, ainsi s’est réveillé sous un voile couleur ocre. De Genève, on ne les voit pas (à moins de se connecter à une webcam), mais les Alpes sont également recouvertes de ces poussières minérales donnant aux sommets enneigés une couleur rosée inédite.

Les canards et mouettes lausannoises.
Les canards et mouettes lausannoises.
PATRICK MARTIN

Cette lumière tamisée risque de durer toute la journée, selon Isabelle Fath. En revanche, la prévisionniste est certaine qu’elle ne se prolongera pas au-delà de la nuit prochaine. «Un front froid est attendu. De vraies pluies vont lessiver ces poussières du Sahara», affirme-t-elle.

Des voitures comme on en voit en Jordanie.
Des voitures comme on en voit en Jordanie.
Magali Girardin

Cette présence de sable dans l’air est parfaitement documentée et mesurée plusieurs fois par année. Toujours très alerte, le site de MétéoSuisse répertorie ces événements en détail. On y apprend notamment que «le temps de trajet du Sahara au Jungfraujoch (nldr, lieu de détection des particules) dure entre deux jours et une semaine».

Ouchy sous le ciel orange dû au sable du Sahara.
Ouchy sous le ciel orange dû au sable du Sahara.
VQH

L’épisode actuel a débuté vendredi à 14 h 45 et figure déjà à l’inventaire des dernières incursions de poussières du Sahara.

La Vieille-Ville de Genève, couleur ocre.
La Vieille-Ville de Genève, couleur ocre.
Magali Girardin
62 commentaires
    Saperlipopette

    J'ai beaucoup ri en lisant tous les commentaires ! Le phénomène du sable du Sarah est toujours spectaculaire. Merci dame nature pour cette beauté météorologique.