Passer au contenu principal

Plein airUn 1er Août confisqué: c’était la fête du virus

Une partie officielle devant un parterre confidentiel, samedi au Jardin botanique, transformé en prairie du Grütli. Reportage sur l’herbe sèche.

Jardin botanique. Fête officielle du 1er Août à Genève.
Jardin botanique. Fête officielle du 1er Août à Genève.
Laurent Guiraud

À force de voir du fait divers partout, c’est la première image qui traverse l’esprit en arrivant samedi soir, au retour d’un feu de ferme à Jussy: celle d’un groupe de rescapés attendant les secours aux confins d’une terre inconnue. L’endroit est pourtant familier, il s’étend en pente douce sur les pelouses sèches du Jardin botanique. Les regards qui s’échangent sont figés, presque hagards. Les animaux du parc ont disparu, les enclos sont déserts. C’est assez flippant, cela ne ressemble à rien.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.