Passer au contenu principal

Chronique réseaux sociauxTwitch séduit les politiques

La plateforme fait parler d’elle ces derniers jours avec la participation de François Hollande et Jean Castex aux lives de Samuel Étienne. Un pari gagnant?

Ils étaient plus de 80 000 internautes connectés pour l’occasion. Invité sur la chaîne Twitch du journaliste Samuel Étienne, l’ancien président de la République François Hollande a «cassé internet» le 8 mars, selon les termes du présentateur. Mais reprenons.

Samuel Étienne, la figure de Questions pour un champion et animateur de la matinale sur franceinfo, s’est fait remarquer ces derniers mois, depuis son salon, sur Twitch, une plateforme de contenus diffusés en direct. Jusqu’à il y a peu, elle était surtout prisée par les amateurs et amatrices de jeux vidéo. Sur Twitch, le chat, qui permet l’interaction en direct entre le «streamer» et ses «viewers», est central.

Depuis décembre, le journaliste s’est distingué par sa revue de presse filmée chaque matin, qui tente de réconcilier les jeunes avec la presse traditionnelle. Son nouveau défi: les faire dialoguer avec les politiques.

L’ancien président est revenu sur des faits marquants comme les attentats ou ses contacts rompus avec Emmanuel Macron, mais aussi des sujets plus légers, comme son repas préféré, l’entrecôte sauce béarnaise. Une semaine après, ce fut au tour de Jean Castex, le premier ministre français, de répondre aux questions en direct. Si le premier invité n’a plus de fonctions politiques, le deuxième en possède plus que jamais. Et c’est là tout l’enjeu. Il s’adressait à un public jeune qui délaisse les débats télévisés, mais en utilisant le même ton, la même langue de bois. Les viewers viennent pourtant chercher ce qu’on ne pourrait trouver en allumant la télévision.

Les politiques ont bien compris l’intérêt d’une telle plateforme pour leur communication, reste à savoir si les internautes accrocheront, au-delà de l’effet de surprise. Certains regrettent déjà que cet espace apolitique, plutôt bienveillant et qui valorise la sincérité, mélange les genres et les intérêts.

1 commentaire
    Gilles Hieron

    "Il y a ceux qui n'at­tendent plus rien. Je fais en sorte de leur appor­ter ce qu'ils attendent."

    François Hollande