Passer au contenu principal

Droits de douaneTrump menace l’UE et la Chine pour défendre le homard

Le président américain n’est pas satisfait par les taxes imposées par l'Union européenne et par la Chine sur le homard américain.

Donald Trump s’est rendu dans le Maine.
Donald Trump s’est rendu dans le Maine.
KEYSTONE/AP/Patrick Semansky

Le président américain Donald Trump a menacé vendredi d’imposer de nouvelles taxes douanières à l'Union européenne et à la Chine en représailles aux droits de douane qui pèsent sur les ventes de homard américain. Les voitures européennes sont dans son viseur.

Lors d’une rencontre avec des représentants de l’industrie de la pêche à Bangor, dans l’État du Maine, le 45e président des États-Unis a demandé à son conseiller pour le commerce Peter Navarro d’étudier la possibilité d’augmenter les tarifs sur les voitures européennes et des produits chinois.

Les États-membres de l’UE doivent renoncer à leurs taxes sur le homard en provenance des États-Unis «immédiatement», a-t-il dit. «S’ils ne changent pas leur position, nous allons mettre des tarifs sur leurs voitures et ils changeront tout de suite», a-t-il prévenu. L’UE est «quasiment aussi mauvaise que la Chine en termes de commerce», a-t-il lancé.

Taxes punitives

Donald Trump a également demandé à Peter Navarro, au sujet des Chinois, de trouver «quelque chose qu’ils vendent qui soit très important pour eux», afin d’y appliquer des taxes punitives. «Choisissez un produit», «s’ils ne renoncent pas aux tarifs sur le homard du Maine importé en Chine», a-t-il martelé.

«Peter Navarro va devenir le roi du homard», a-t-il plaisanté. Lors de cette même réunion, le milliardaire républicain a signé un décret levant des restrictions à la pêche décidées sous la présidence de son prédécesseur démocrate Barack Obama sur 13’000 km2 d’océan au large du Maine, sur la côte Est des États-Unis.

ATS/NXP