Passer au contenu principal

ChroniqueTrump et Fox News, histoire d’une trahison

Vous êtes devenu addict? Aucune série télévisée ne pouvait rivaliser en suspense avec le sprint final de la course à la Maison Blanche. Tout y était: mensonges, assassinats politiques, folles colères, hommes armés devant les bureaux de vote, tweets présidendiels censurés, complots, trahison, pleurs et émotions.


Si vous ressentez une sensation de manque, branchez-vous sur Newsmax TV ou sur One Americas Network (OAN). Là, la course à la Maison Blanche est encore totalement ouverte. Le comptage dans les états pivot se poursuit. Et Joe Biden est tout sauf président des Etats-Unis. Avantage à Trump: “Le président est sur le point de remporter le Michigan et la Pennsylvanie”, titre OAN. Mieux, les sondages accordent un taux de satisfaction de 53% au président. La page pourtant est bien à jour. Newsmax et One Americas Network sont les nouveaux chouchous du président qui se détourne de Fox News. Histoire d’une trahison.


Fox News, la télévision d’information continue conservatrice, a été lancée en 1996 pour faire contrepoids à CNN (1980) et à la toute nouvelle MSNBC. La télévision propriété du magnat des médias Rupert Murdoch a accompagné Donald Trump de 2016 à aujourd’hui. Avec une totale fidélité et soumission. Une télévision larbin du pouvoir, à la botte de l’ultra droite. Chaque mot, chaque acte présidentiel, aussi pestilentiel soit-il, est transformé puis sublimé. L’adversaire média est CNN, une TV factuelle à l’origine, mais qui sous la pression s’est ancrée dans l’opposition à Trump. Entre les deux, les passes d’armes sont devenues cinglantes.


Mais voilà que Fox marque progressivement un revirement, certes par toutes petites touches. Assez pour s’attirer les foudres du président. Voici plusieurs mois qu’il se plaint de “sa” chaîne coupable de tendre parfois le micro à l’ennemi. Le 4 novembre à 2h30 du matin, après la déclaration de victoire très prématurée et truffée de mensonges de Donald Trump, Fox emboîte le pas aux critiques en dénonçant un acte anti-américain. MSNC et les trois networks (ABC, NBC, CBS) vont plus loin et coupent le direct de l’allocution présidentielle. Le président des Etats-Unis censuré par les médias, twitter compris! Sidérant.


Fox News a donc opéré un glissement en douceur. Mais qui aurait imaginé un instant que la chaîne allait planter un couteau dans le dos du père en pleine nuit électorale? C’est ainsi du moins que Donald Trump a vécu l’annonce faite par la chaîne, bien avant toutes les autres, que l’Arizona passait aux mains de Joe Biden. L’impact de l’information était énorme. C’est le premier état pivot qui a changé de camp. A en croire la presse américaine, cette “trahison” de Fox a mis le président totalement hors de lui. Il aurait passé la nuit au téléphone pour contraindre FOX à faire marche arrière. Sans effet. Biden remporte l’Arizona. Et Trump a perdu sa télévision qui l’emporte aux points. 13,6 millions de téléspectateurs entre 20h et 23 h le jour J, soit 4,5 millions de plus que CNN.

On ne connaît pas les chiffres de Newsmax TV et de OAN dont les audiences ne sont pas mesurées par un institut indépendant. Mais elles risquent de grossir vite et fort. Car c’est vers elles désormais que les trumpistes se précipitent. Avec l’espoir de découvrir dès janvier un nouvel animateur star. Il se raconte que Donald Trump, roi incontesté de la communication spectacle, pourrait renouer avec sa passion d’avant. Le Trump show n’est pas prêt de s’éteindre.

6 commentaires
    MarcelCabon

    Je dois dire qu'il est inquiétant que le "directeur exécutif du Club suisse de la presse" ait une vision aussi naive (ou pire encore, cynique, car il comprendrait par impossible les vrais enjeux).

    Ce n'est pas une opposition gauche / droite ou démocrate / républicain - c'est la ploutocratie vs tout ceux hors du système. Malgré ces invraisemblables défauts Trump a une vraie qualité (probablement une grosse tare pour M. Ruetschi): il ne fait pas partie du système, c'est une outsider. Fox fait 100% partie du système et nous en voyons maintenant l'évidence. Pour Newsmax TV et OAN le jury est encore en déliberation, mais ils représentent un contrepoids bienvenu à la propagande tout simplement incroyable dun CNN (US) ou autre CBS...