Passer au contenu principal

Dangers aquatiquesTrois personnes par an se noient accidentellement

Genève figure parmi les cinq cantons où les décès liés à la baignade sont les plus nombreux.

«Une personne ivre est moins prudente et peut aller nager dans des zones dont elle néglige la dangerosité»
«Une personne ivre est moins prudente et peut aller nager dans des zones dont elle néglige la dangerosité»
Steeve Iuncker-Gomez

Les nageurs du lac et des cours d’eau genevois vivent encore de belles heures cette semaine, avec des températures frisant les 30 degrés. Mais la prudence reste de mise: cette année a été marquée par six noyades fatales, dont deux en un jour cet été. Genève est-il vraiment un mauvais élève en la matière? Pas le pire, en tous les cas. Avec une moyenne de trois décès accidentels par an selon la Société suisse de sauvetage (SSS), notre canton arrive en cinquième position au niveau national en chiffres absolus.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.