Passer au contenu principal

CisjordanieTrois ONG israéliennes dénoncent des raids traumatisants

Un rapport qualifie «d’illégales» et «disproportionnées» les irruptions au domicile des familles palestiniennes sans motif valable.

Cette photo montre la colère d’une femme palestinienne après la destruction de sa maison par les forces israéliennes. Mais même l’irruption de soldats dans leur foyer est déjà traumatisante et illégale, dénoncent les trois ONG israéliennes.
Cette photo montre la colère d’une femme palestinienne après la destruction de sa maison par les forces israéliennes. Mais même l’irruption de soldats dans leur foyer est déjà traumatisante et illégale, dénoncent les trois ONG israéliennes.
AFP

Les perquisitions et autres visites effectuées à toute heure du jour ou de la nuit par l’armée Israélienne aux domiciles des Palestiniens qui vivent en Cisjordanie auraient des conséquences désastreuses sur «la santé mentale des individus, des familles et des communautés concernées». Ce sont trois organisations israéliennes de défense des droits humains qui l’affirment. Dans un rapport d’une centaine de pages (A life exposed. Military invasions of Palestinian homes in the West Bank) présenté ce jeudi au Club suisse de la presse, Yesh Din, Physicians for Human Rights Israel (PHRI) et Breaking the Silence dénoncent au travers de témoignages le caractère «arbitraire et disproportionné» de ces irruptions d’hommes armés dans des foyers palestiniens.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.