Passer au contenu principal

Canton du Valais Treize scouts genevois mobilisés au-dessus de Zinal

Pour la première fois, un groupe de scouts prêtera main forte au service Volontaires montagne pour des travaux en altitude.

A coup de pioche, de pieds de biche et de scie, ils sont rapidement parvenus à bout de l’exercice.
A coup de pioche, de pieds de biche et de scie, ils sont rapidement parvenus à bout de l’exercice.
Volontaires montagne
Ils étaient 13 au total. 5 garçons et 8 filles.
Ils étaient 13 au total. 5 garçons et 8 filles.
Volontaires montagne
Les scouts se sont alternés pour effectuer leurs tâches.
Les scouts se sont alternés pour effectuer leurs tâches.
Volontaires montagne
1 / 7

Pendant une semaine, treize scouts genevois âgés de 18 à 26 ans sont mobilisés dans le Val d'Anniviers en Valais. Deux projets au menu de leur périple étalé du 2 au 9 août: des travaux pour la cabane du Grand Mountet (2886 m) et la finalisation du sentier du Col du Pigne (3137 m). Le tout chapeauté par le service Volontaires montagne.

Marche de 5 heures

C'est la première fois que des scouts interviennent dans le cadre de Volontaires montagne, détaille auprès de Keystone-ATS son coordinateur romand Alain Peter. Et cet engagement «ouvre des possibilités d'action très intéressantes. Grâce à leurs capacités physiques et à leurs possibilités logistiques d’intervenir sur des lieux isolés, ils apportent en ces circonstances une aide précieuse et indispensable».

Pour rejoindre la cabane du Grand Mountet, les jeunes ont dû marcher 5 heures depuis Zinal (VS). Sur place, ils ont démonté à coups de pioche et de pieds de biche un ancien bâtiment en bois, situé dans le voisinage de la cabane. Mercredi après-midi, le groupe devait se rendre sur l’alpage de La Lé attenant à la cabane du Petit Mountet.

Là, ils participeront «à une tâche totalement inédite pour eux», souligne le communiqué, à savoir la création du dernier tronçon du sentier qui mènera au Col du Pigne, reliant la cabane du Petit Mountet au-dessus de Zinal à la Cabane de Moiry sur l’autre versant». Cette activité se fera sous la supervision de Johanna Fagerlund, coordinatrice du sentier pour le CAS de Montreux et par Christophe Beney, mari de la gardienne du Petit Mountet.

Créé en 2017 en Suisse romande

Volontaires montagne a été créé en Suisse romande en 2017 par l’Aide suisse à la montagne et le Groupement suisse pour les régions de montagne (SAB). Son pendant alémanique existe depuis vingt-cinq ans.

La plate-forme s’adresse tant aux entreprises qu’aux institutions de tout ordre désireuses d’organiser des séances de team building au grand air, avec leurs cadres, leurs collaborateurs ou encore leurs apprentis. Elle s'adresse également aux écoles, aux associations de scoutisme ou à tout autre organisme désireux de s’engager à titre bénévole en faveur d’une région de montagne.

Le Covid a bouleversé les plans de nombreuses entreprises ainsi que de groupes de scouts – principalement de l'étranger – qui ont finalement annulé leurs réservations de ce printemps, mais Volontaires montagne a enregistré en revanche une hausse des demandes individuelles, souligne Alain Peter. «Nous avons placé une vingtaine de personnes sur des projets».

«Comme les mesures de lutte contre le coronavirus se sont assouplies à partir du 6 juin 2020, cette détente nous permet d’offrir un plus large éventail de possibilités de bénévolat et de placer davantage de groupes dans le deuxième semestre de l’année», ajoute le coordinateur.

Nombreux projets d'aide

Parmi les projets ouverts en Suisse romande, figurent la gestion des foyers de néophytes invasives dans le Val d'Anniviers, l'entretien de pâturages à St-Luc, au Pays-d'Enhaut, ou encore l'entretien de sentiers à Val-de-Charmey et à Villars-sur-Ollon pour n'en citer que quelques-uns. La liste complète est disponible sur www.volontairesmontagne.ch.

ATS/NXP