Passer au contenu principal

GrèceTreize personnes arrêtées après un incendie près d’un camp

Un départ d’incendie a pris dans un camp de migrants sur l’île grecque de Samos. Des suspects ont été interpellés.

Quelque 6000 des quelque 13’000 réfugiés chassés par l’incendie du camp de Moria, sur l'île de Lesbos, ont été installés dans un nouveau camp provisoire. (Vendredi 18 septembre 2020)
Quelque 6000 des quelque 13’000 réfugiés chassés par l’incendie du camp de Moria, sur l'île de Lesbos, ont été installés dans un nouveau camp provisoire. (Vendredi 18 septembre 2020)
KEYSTONE
«6000 personnes sont entrées dans le camp, 157 testées positives», a indiqué aux médias l’un des porte-parole du ministère grec des Migrations. (Vendredi 18 septembre 2020)
«6000 personnes sont entrées dans le camp, 157 testées positives», a indiqué aux médias l’un des porte-parole du ministère grec des Migrations. (Vendredi 18 septembre 2020)
KEYSTONE
1 / 17

Treize personnes ont été arrêtées sur l’île grecque de Samos après un incendie qui a menacé un camp de migrants, a annoncé la police mercredi, quelques jours après le sinistre qui a détruit le plus large camp d’Europe sur l’île de Lesbos. «Nous enquêtons sur la possible participation de ces suspects à l’incident», a déclaré un policier de l’île à l’AFP.

Le policier n’a pas voulu préciser les nationalités des suspects. L’incendie s’est déclaré tard mardi dans une zone boisée près du camp de Samos, mais les pompiers ont pu le contenir.

Moria victime d’un incendie

Dans la nuit du 8 au 9 septembre, le méga-camp de Moria, le plus grand d’Europe, ouvert il y a cinq ans au pic de la crise migratoire, avait été entièrement détruit par les flammes, laissant sans abri ses 12’000 occupants qui y logeaient dans des conditions insalubres.

La police a arrêté six migrants qui seraient liés au drame, certaines sources ayant évoqué un acte délibéré.

Dans l’île de Samos, un incendie a pris dans un camp de réfugiés.
Dans l’île de Samos, un incendie a pris dans un camp de réfugiés.
AFP

AFP/NXP