Passer au contenu principal

Formation Toujours sept universités suisses dans le top 200 mondial

Le classement du magasine spécialisé Times Higher Education retient cette année encore l’EPFZ, l’EPFL ou encore l’Université de Lausanne parmi les meilleures hautes écoles du globe.

 L’EPFL, 43e, est en recul de cinq places.
L’EPFL, 43e, est en recul de cinq places.
KEYSTONE

Comme l’an dernier, sept hautes écoles suisses figurent dans le top 200 du classement établi par le magazine spécialisé Times Higher Education (THE). L’Université de Zurich progresse de 17 places.

Leader en Europe continentale

Selon «THE World University Rankings 2021» publié mercredi, les EPF de Lausanne et Zurich ainsi que les universités de Zurich, Bâle, Berne, Genève et Lausanne sont parmi les 200 meilleures au monde.

L’EPFZ, à la 14e place (13e l’an dernier), demeure la meilleure haute école d’Europe continentale. L’EPFL, 43e, est en recul de cinq places. On trouve ensuite les universités de Zurich (73e/90e l’an dernier), Bâle (92/94), Berne (109/113), Genève (149/144) et Lausanne (191/198).

Comme ces dernières années, les hautes écoles britanniques et américaines trustent les places d’honneur de ce hit-parade, l’Université d’Oxford étant pour la cinquième fois consécutive sur la plus haute marche du podium.

Treize indicateurs

Suivent les universités américaines de Stanford et Harvard, qui ont éjecté le California Institute of Technology et l’Université de Cambridge du podium. Une université asiatique, l’Université Tsinghua à Pékin, fait pour la première fois son entrée dans le top 20. Seize hautes écoles asiatiques figurent parmi les 100 meilleures, une première.

Cette évaluation est basée sur treize indicateurs prenant en considération l’enseignement, la recherche, l’internationalité des membres des facultés, le transfert de savoir à l’industrie ou encore l’influence scientifique. La 17e édition de ce hit-parade comprend une liste de 1527 hautes écoles de 93 pays ou régions.

ATS/NXP