Passer au contenu principal

Votation fédérale du 27 septembreTir en rafale contre les avions de combat

Un comité unitaire genevois dénonce une dépense qui avoisinera finalement les 24 milliards, jugée disproportionnée et malvenue en pleine crise sanitaire et urgence climatique.

Des  Airbus Eurofighter (au premier plan, ici sur la base militaire de Payerne) ont été testés en avril 2019.
Des Airbus Eurofighter (au premier plan, ici sur la base militaire de Payerne) ont été testés en avril 2019.
KEYSTONE

En début de semaine, la conseillère fédérale Viola Amherd est venue à Genève pour défendre les 6 milliards dévolus à l’achat de nouveaux avions de combat. Les Suisses voteront le 27 septembre sur cette dépense qui, ce jeudi, a essuyé une attaque en règle de la part d’un comité unitaire genevois réunissant la gauche, les syndicats, le Parti évangélique (PEV), les Jeunes Vert’libéraux (JVL) et, bien sûr, le Groupement pour une Suisse sans armée (GSsA).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.