Passer au contenu principal

App suspectée d’espionnageTikTok, ennemi numéro un des États-Unis, est désormais bannie

Donald Trump a finalement opté pour l’interdiction pure et simple de l’application star des ados, suspectée de collecter les données de millions d’utilisateurs pour le compte de la Chine.

Le président américain a une dent contre l’application chinoise.
Le président américain a une dent contre l’application chinoise.
AFP

Le gouvernement américain avait promis de statuer cette semaine sur le sort de TikTok, l’application star de nos adolescents aujourd’hui suspectée d’être utilisée par le gouvernement chinois, et il n’a pas failli à sa mission: «TikTok, nous l’interdisons aux États-Unis», a déclaré vendredi soir Donald Trump dans l’avion présidentiel Air Force One, ajoutant qu’il signerait le document le lendemain.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.