Passer au contenu principal

Un nouvel album inattenduTaylor Swift prend la pop par surprise avec des ballades folk

La superstar américaine a dévoilé vendredi «folklore», un disque composé en confinement. Virage intimiste aussi sincère que réussi.

La chanteuse Taylor Swift a annoncé la sortie de son huitième album, «folklore», moins de seize heures avant sa publication.
La chanteuse Taylor Swift a annoncé la sortie de son huitième album, «folklore», moins de seize heures avant sa publication.
Beth Garrabrant

«La plupart des choses que j'avais prévues cet été ne se sont pas produites, mais il y a quelque chose que je n'avais pas prévu et qui s'est bien réalisé». Faisant l’effet d’une bombe, Taylor Swift a mis fin à une saison de musique pop jusqu’ici bien maigre en nouveautés. Épidémie et confinement obligent, les grandes maisons de disque ont toutes revu leur calendrier des sorties pour l’année en cours.

Reine de l’industrie musicale, proclamée meilleure vendeuse d’albums au monde en 2019, la superstar américaine a pris les devants. Jeudi soir, elle annonçait sur ses réseaux l’arrivée imminente d’un nouvel album surprise, moins d’un an après le succès de «Lover». Dans la nuit de jeudi à vendredi, «folklore», un huitième opus composé durant la période de confinement, était lâché sur les plateformes de streaming.

«Avant cette année, j'aurais probablement trop réfléchi au moment parfait pour sortir cette musique», a expliqué la chanteuse à ses 137 millions d’abonnés sur Instagram. Mais l'époque que nous vivons me rappelle tout le temps que rien n'est certain. Mon instinct me dit que si vous faites quelque chose que vous aimez, vous devriez simplement le proposer au monde.»

Garder l’authenticité

Dans les champs ou au milieu d’une forêt, Taylor Swift se met en scène dans un artwork en noir et blanc, annonçant le contenu intimiste et mélancolique de «folklore» (lire encadré). Un disque de ballades folk «americana», bien loin des tubes pop grandiloquents calibrés pour les stades qui ont fait le succès de l’artiste aux plus de 55 millions d’albums vendus à travers le monde.

Virage radical, tout aussi «surprise» que la sortie du disque en elle même. Quoique. Le documentaire «Miss Americana», publié sur Netflix en début d’année, qui retraçait la carrière tonitruante de cette jeune icône de la country devenue popstar, donnait des signes avant-coureurs sur ce retour aux sources, et exprimait le besoin de la trentenaire de s’éloigner des projecteurs et revenir à un songwriting plus minimaliste. Et en même temps de se rapprocher du berceau de son Amérique chérie, pour retrouver l’authenticité et ainsi garder le cœur de ses fidèles.

La stratégie a déjà été employée dernièrement par la rebelle Miley Cyrus, forcée de ranger sa langue dans ses santiags, ou Pink, qui s’était offert un écart folk réussi avec le duo You+Me, formé avec le Canadien Dallas Green en 2014, avant de revenir à sa pop radiophonique.

«Avant cette année, j'aurais probablement trop réfléchi au moment parfait pour sortir cette musique»

Taylor Swift, chanteuse

Préférant une instrumentation organique principalement soutenue par un piano et des cordes, Taylor Swift, qui co-écrit tous les titres du disque comme elle l'avait fait pour la plupart de ses anciens morceaux, s’est entouré d’une fine équipe aux manettes.

Aaron Dessner, compositeur et multi-instrumentiste du groupe d’indie-rock The National, a notamment produit onze des seize titres de «folklore» et a même invité son ami Justin Vernon, chanteur du groupe electro-folk Bon Iver, à participer au projet. Ce dernier signe notamment le titre «exile», sur lequel il chante également en duo avec la belle. Une bénédiction pour l’album, qui brille particulièrement pour son travail de production et d’arrangements.

Absorbée par le piano

«Dans l'isolement, mon imagination s'est déchaînée et cet album en est le résultat, une collection de chansons et d'histoires qui coulaient comme un courant de conscience. Prendre un stylo était ma façon de m'évader dans la fantaisie, l'histoire et la mémoire», explique la chanteuse sur ses réseaux sociaux.

Dans le clip «cardigan», dévoilé en même temps que l’album et qui comptabilise plus de 6 millions de vues sur YouTube à l’heure où s’écrivent ces lignes, l’artiste est absorbée par son piano, qui l’emmène d’abord dans une clairière rêveuse tapissée de lichen avant de la propulser au milieu de l’océan pour braver les vagues et la tempête. «L'ensemble du tournage a été supervisé par un inspecteur médical, tout le monde portait des masques, restait éloigné l'un de l'autre, et j'ai même fait mes propres cheveux, maquillage et coiffage», précise-t-elle. Toujours aussi droite et sage, l’enfant chérie de l’Amérique.

«folklore»
Taylor Swift
«folklore»
Taylor Swift
Universal Music Group