Passer au contenu principal

Lettre du jourTaxe sur le CO₂

Keystone
Keystone
.

Thônex, 13 juin La Suisse prélèvera une taxe sur les billets d’avion et l’essence coûtera plus cher. Le Conseil des États et le National ont donné récemment leur aval lors de la session de printemps 2020 à des mesures destinées à compenser les émissions de CO2. La perspective de réduire les émissions de CO2 est nécessaire, mais son application proposée par les Chambres fédérales me semble ne pas être la bonne solution.


À qui va profiter cette taxe? En tout cas pas à la population la moins favorisée, c’est-à-dire à la majorité des couches sociales à bas revenus. En effet, l’augmentation des prix de l’essence ou la perception d’une taxe sur les billets d’avion ne vont pas modifier les fréquences du trafic. Seulement les petits commerces, les exploitations agricoles ou autres petites industries et services vont devoir reporter ces charges supplémentaires sur leurs produits de vente.

Outre la taxe, c’est le consommateur qui sera pénalisé. Si l’on veut vraiment réduire les effets du CO2, pourquoi ne pas imposer une limite dans les fréquences du trafic en général? Pendant la récente période de la pandémie, on a bien relevé à l’évidence le résultat positif sur la question. Le politique, hélas, me donne l’impression de se tromper de chemin. Non, franchement, cette application me paraît ridicule, irraisonnée et discriminatoire.

Damien Mastrangelo