Passer au contenu principal

Encre bleueT’as pas un mégot?

Stop2drop

«T’as pas une clope?» Il fut un temps où ces mots étaient un signe de ralliement entre fumeurs. Un temps d’insouciance, de liberté, où il était bien vu d’avoir toujours une sèche aux lèvres pour affirmer sa personnalité ou juste pour prendre son pied.

Tout ça, c’est de l’histoire ancienne. Aujourd’hui, les accros à la nicotine sont plutôt mal vus. S’ils se contentaient de se griller les poumons, ça irait encore. Mais voilà, certains d’entre eux polluent aussi l’environnement en abandonnant leurs mégots derrière eux. Et ça commence à bien faire.

Comment changer le comportement de ces inconscients? En leur répétant en boucle qu’il est moche de jeter ces bouts de poison dans la nature?

De nombreuses actions de prévention ont déjà été lancées pour tenter de venir à bout de ce fléau. Avec un succès très relatif puisqu’il y a toujours autant de mégots qui tapissent les sols des villes comme des campagnes.

Une nouvelle initiative, imaginée par une classe de Berthoud, dans le canton de Berne, vise à récolter un million de mégots abandonnés dans le pays entre le 9 et le 24 mars, histoire de rendre plus visible encore ce problème. Cette action est menée par 1900 classes de Suisse et du Liechtenstein, avec l’appui de diverses associations de protection de la santé ou de la nature. Mais vous et moi pouvons aussi y participer.

Comment? C’est simple: se munir de gants, d’une pince à linge, d’une grande bouteille en pet. Puis ramasser tous ces restes de clope croisés en chemin et les glisser dans le récipient qui peut contenir jusqu’à 450 mégots. Bouchonner. Bien se laver les mains, avant d’expédier le tout par la poste à Berthoud, avec le lieu et la date de la prise. Renseignements sur www.stop2drop.ch.

T’as pas un mégot, Julie? Oui, j’en ai même deux, trouvés hier dans mon bac à fleurs. Deux qui finiront à Berthoud, avec tous les autres. Non mais!

1 commentaire
    Néfertiti

    Les mégots partout, parterre c'est déjà dégoutant, mais maintenant viennent s'y ajouter les masques chirurgicaux bourrés de virus...un vrai plaisir!!

    Mais que fait la voirie?On pourrait peut-être engager du personnel...