Passer au contenu principal

Course à l’intégration au Bout-du-MondeTadesse Abraham: «Mon expérience peut profiter à d’autres»

Le marathonien genevois est l’ambassadeur et le coach d’une équipe de réfugiés soutenue par Generali et l’Hospice général. Un beau projet qui démarre ce mercredi au stade de Champel.

Tadesse Abraham et son coach Olivier Baldacchino présentent le THSN Refugee Team au Centre d'hébergement collectif Rigot. Tous deux vont entrainer des coureurs réfugiés à Genève.
Tadesse Abraham et son coach Olivier Baldacchino présentent le THSN Refugee Team au Centre d'hébergement collectif Rigot. Tous deux vont entrainer des coureurs réfugiés à Genève.
©Pierre Albouy

C’est un projet à l’échelle humaine, sans esbroufe et sans grand discours. Il se dévoile non loin de l’ONU et des organisations internationales, là où l’on tente de refaire le monde. Un monde meilleur, plus juste et plus équitable. On est au Centre d’hébergement collectif de Rigot, un foyer pour réfugiés comme Genève en dénombre plusieurs. Sur l’estrade, Tadesse Abraham se raconte avec pudeur. «C’est plus facile pour moi de courir que de parler», confie le recordman de Suisse du marathon. L’assistance sourit. À la fin de son speech, elle l’applaudira chaleureusement. Il est un peu un grand frère pour tous ces migrants qui ont posé leur baluchon et leurs espoirs ici. Son histoire ressemble à la leur.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.