Passer au contenu principal

Hong Kong Suspecté d’avoir poignardé un policier, il est arrêté dans un avion

L’homme de 24 ans a été débarqué d’un vol à destination de Londres. ll avait acheté un billet à la dernière minute.

AFP

Un homme suspecté d’avoir poignardé un policier à l’épaule au cours d’une manifestation à Hong Kong a été arrêté à bord d’un avion qui s’apprêtait à décoller pour Londres, a annoncé jeudi la police.

Des photos et des vidéos prises mercredi par des journalistes ont saisi le moment où un homme, portant un masque sur le visage, s’en prend à un policier avec un objet tranchant lors d’un rassemblement organisé au lendemain de l’adoption par la Chine de la loi sur la sécurité nationale à Hong Kong.

Donald Trump a annoncé mardi qu'il mettait fin au régime économique préférentiel accordé par les Etats-Unis à Hong Kong et qu'il avait également signé une loi prévoyant des sanctions contre la répression dans le territoire chinois. (14 juillet 2020)
Donald Trump a annoncé mardi qu'il mettait fin au régime économique préférentiel accordé par les Etats-Unis à Hong Kong et qu'il avait également signé une loi prévoyant des sanctions contre la répression dans le territoire chinois. (14 juillet 2020)
AFP
La police passe devant la plaque du Bureau de sauvegarde de la sécurité nationale du gouvernement chinois dans la région administrative spéciale de Hong Kong. ( Hong Kong, 8 juillet 2020)
La police passe devant la plaque du Bureau de sauvegarde de la sécurité nationale du gouvernement chinois dans la région administrative spéciale de Hong Kong. ( Hong Kong, 8 juillet 2020)
AFP
1 / 15

Des milliers de personnes ont bravé l’interdiction de se rassembler pour protester contre ce texte législatif.

«Le 2 juillet très tôt, un homme de 24 ans, nommé Wong, a été arrêté, soupçonné de coups et blessures», a déclaré la police dans un communiqué.

À la dernière minute

Selon une source policière ayant requis l’anonymat, cet homme a été débarqué du vol CX251 Cathay Pacific à destination de Londres, peu avant que ce dernier ne quitte la porte d’embarquement.

«Il a acheté un billet à la dernière minute. Il était le seul passager du vol à avoir acheté un billet aussi tardivement et il n’avait pas de bagages enregistrés», a expliqué à l’AFP cette source.

Le vol a été retardé d’environ une heure, selon les données de l’aéroport international de Hong Kong.

Plus de 370 arrestations

Les forces de l’ordre ont indiqué que, dans la journée de mercredi, sept policiers ont été blessés et plus de 370 personnes ont été arrêtées.

Le policier a été poignardé alors qu’il tentait de procéder à une arrestation, selon la même source.

Trois autres ont été blessés lorsqu’un homme arborant un drapeau en faveur de l’indépendance de Hong Kong a percuté avec sa moto un groupe de membres des forces de l’ordre.

Cette scène a été filmée avec un téléphone portable.

Restaurer la stabilité

Mercredi était le jour du 23e anniversaire de la rétrocession de l’ex-colonie britannique à la Chine.

La veille, la loi controversée sur la sécurité nationale imposée par Pékin était entrée en vigueur. Elle permet de réprimer quatre types de crimes contre la sécurité de l’Etat: subversion, séparatisme, terrorisme et collusion avec des forces extérieures.

Pour Pékin, il s’agit de restaurer la stabilité dans ce territoire de 7,5 millions d’habitants après des mois de manifestations l’an passé.

De nombreux pays occidentaux ont condamné ce texte, estimant qu’il met fin aux libertés politiques dont jouissait jusqu’à présent le territoire, ainsi qu’à son autonomie judiciaire et législative.

Mercredi après-midi, les premières personnes arrêtées pour avoir enfreint cette nouvelle loi étaient, pour la plupart, en possession de drapeaux et de tracts favorables à l’indépendance de Hong Kong.

AFP/NXP