Passer au contenu principal

Fête nationale Sur nos monts quand le Covid réécrit le 1er Août

La Suisse a vécu une fête nationale atypique, où les mesures de distance sanitaire et les écrans se sont invités.

Cette année, la prairie du Rütli a été fermée au public. En premier plan, La  joueuse de cor des alpes Lisa Stollavec derrière elle la mezzo-soprano Marie-Claude Chappuis et le choeur d’hommes de la Gruyère qui ont chanté le Ranz des vaches et l’hymne national.
Cette année, la prairie du Rütli a été fermée au public. En premier plan, La joueuse de cor des alpes Lisa Stollavec derrière elle la mezzo-soprano Marie-Claude Chappuis et le choeur d’hommes de la Gruyère qui ont chanté le Ranz des vaches et l’hymne national.
Keystone

Sur nos monts, quand le coronavirus réécrit le scénario de la fête nationale, les pratiques évoluent, mais l’esprit demeure. D’une manière ou d’une autre, ce 1er Août 2020 postpandémie restera dans les esprits. Enfin, surtout dans les cybermémoires, parce que, au pays qui craint désormais la deuxième vague de l’épidémie, les écrans et les masques auront été de règle.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.