Passer au contenu principal

Mesures anti-CovidSur la plaine, les commerçants ont crié leur désespoir

Une manifestation organisée par les cafetiers-restaurateurs a réuni 600 personnes jeudi après-midi.

Georges Cabrera

Certains sont venus coiffés d’une toque de pâtissier, d’autres de leur veste de cuisinier, presque tous une pancarte à la main. Quelque 600 personnes se sont réunies jeudi après-midi pour exprimer leur colère face aux mesures anti-Covid instaurées par le Conseil d’État. Parmi elles, beaucoup de cafetiers-restaurateurs, soumis à l’obligation de fermeture depuis le 1er novembre, mais aussi des artisans, des responsables de salles de sport ou encore des étudiants.

Organisatrice de la manifestation, la Société des cafetiers, restaurateurs et hôteliers de Genève, représentée par son président Laurent Terlinchamp, a martelé que les aides actuelles ne suffisaient pas. «Quelque 800 commerces ont trouvé un accord avec leur propriétaire, 700 bénéficient de l’exonération de la Ville de Genève (ndlr: qui reconduit la mesure en décembre). Mais 15’000 entreprises n’ont pas trouvé de solution!» Mardi, celle-ci a envoyé une lettre au Conseil d’Etat, avertissant que sans réouverture, les membres de l’association désobéiront aux règles. «Comme toute réponse, nous avons reçu des menaces au cas où nous nous rebellerions.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.