Zurich veut voir l'imam de la mosquée An'Nur expulsé

SuisseS'il n'est pas expulsé avant avril, l'imam, condamné dans le dossier de la mosquée An'Nur, devra être remis en liberté. Le directeur de la sécurité de Zurich s'en inquiète.

Le directeur de la sécurité du canton de Zurich, le socialiste Mario Fehr, a appelé la Confédération à se bouger.

Le directeur de la sécurité du canton de Zurich, le socialiste Mario Fehr, a appelé la Confédération à se bouger. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ce vendredi 1er mars aurait dû être le grand jour de Karin Keller-Sutter avec sa nouvelle loi sur l'asile et ses procédures accélérées. Mais, hasard du calendrier ou non, la nouvelle conseillère fédérale a reçu une volée de bois vert administrée -une fois n'est pas coutume- des bords de la Limmat, relate le «Tages-Anzeiger».

Le directeur de la sécurité du canton de Zurich, le socialiste Mario Fehr, a clairement indiqué à la conseillère fédérale saint-galloise qu'il espérait que la Confédération allait expulser plus promptement les personnes condamnées. «Surtout les ressortissants algériens, marocains, éthiopiens ou érythréens, où nous constatons que Berne n'en fait pas assez», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

Le cas de l'imam prédicateur de haine

Mario Fehr a surtout évoqué le cas d'un imam éthiopien, condamné dans le dossier de la mosquée An'Nur de Winterthour. L'homme, qui peut être renvoyé dans son pays, est incarcéré à la prison de l'aéroport de Zurich jusqu'en avril 2019. Au-delà, il devra être remis en liberté.

«Karin Keller-Suter doit clairement faire comprendre à l'ambassadeur éthiopien que l'accord conclu entre nos deux pays n'a de sens que si ce prédicateur de la haine est renvoyé», a expliqué Mario Fehr, qui a demandé à la Conseillère fédérale d'en faire un dossier prioritaire. «Nous manquons de temps», s'est-il alarmé.

La conseillère fédérale lui a répondu en marge de sa conférence de presse à Berne. Elle a assuré que «la Confédération faisait tout ce qui est en son pouvoir pour résoudre ce dossier.» Et de rappeler que le Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) ainsi que le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) étaient impliqués.

Désaccord sur la nationalité

Le dossier a pris du retard parce qu'il existe actuellement un désaccord sur la nationalité réelle de l'homme, explique le «Tages-Anzeiger». Mais les autorités fédérales assurent qu'elles poursuivent les mêmes intérêts que leurs homologues zurichoises en termes de sécurité et de coûts.

Ce cas illustre un problème récurrent des rapatriements en raison de l'absence d'accords. Ces impossibilités de renvois interviennent souvent dans les pays du Maghreb en dépit de décisions juridiquement contraignantes en matière d'asile ou de condamnations pénales. Ces pays refusent en effet de reprendre leurs citoyens expulsés et le Conseil fédéral ne dispose pas des moyens nécessaires pour faire appliquer unilatéralement les réadmissions.

Créé: 01.03.2019, 11h16

Articles en relation

Des procédures d'asile accélérées dès vendredi

Suisse Pour garantir l'équité de la procédure, les requérants d'asile auront droit à un conseil et une représentation juridique gratuits. Plus...

Asile: assistance légale gratuite dès le 1er mars

Suisse Plusieurs organisations d’utilité publique viennent d'être habilitées pour fournir une représentation légale gratuite aux requérants d'asile. Plus...

Etrangers potentiellement dangereux en Suisse

Renseignement Une trentaine de personnes ont vu leur demande d'asile rejetée pour des raisons sécuritaires par le Service de renseignement de la Confédération. Plus...

Mosquée An'Nur: les agresseurs présumés nient

Winterthour Dix fidèles sont accusés d'avoir agressé deux personnes dans la mosquée An'Nur à Winterthour en novembre 2016. Leur procès a démarré lundi matin. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.