Passer au contenu principal

Fédérales 2019Zoug: 78 candidats pour le National

Septante-huit personnes, dont 39 femmes, se sont présentées pour les trois sièges du canton de Zoug au National.

Le sortant Gerhard Pfister, président du PDC, brigue un nouveau mandat.
Le sortant Gerhard Pfister, président du PDC, brigue un nouveau mandat.
Keystone

Ruée de candidats pour les trois sièges au Conseil National du canton de Zoug: septante-huit personnes se sont présentées au total, soit 28 de plus qu'il y a 4 ans.

Cette année, 39 femmes figurent sur les 26 listes, a indiqué lundi soir la chancellerie du canton. Elles n'étaient que 20 il y a 4 ans. En 2015, 50 candidats s'étaient présentés sur 17 listes.

L'on ne saura que 19 août quels partis forment des apparentements. Le PLR et PDC ont toutefois d'ores et déjà décidé d'apparenter leurs listes.

Les sortants candidats

Les sortants Gerhard Pfister, président du PDC, et Thomas Aeschi (UDC) briguent un nouveau mandat. Bruno Pezzatti (PLR) ne se représente pas, mais le parti entend essayer de conserver son siège. Après sa poussée aux cantonales d'octobre dernier, la gauche veut elle ravir un siège au camp bourgeois.

Le parti socialiste présente le plus de prétendants avec sept listes. L'alliance Alternative-les Verts propose cinq listes, le PDC quatre, le PLR et l'UDC chacun trois. Les évangéliques (PEV) se lancent eux pour la première fois à l'assaut du National à Zoug.

D'autres listes ont été déposées par les Vert'libéraux ou le nouveau parti pour la politique rationnelle, les droits humains et la participation (Parat).

Au Conseil des Etats, un siège se libère

Au Conseil des Etats, un siège se libère grâce au départ du PLR Joachim Eder. Outre le PDC sortant Peter Hegglin, qui se représente, six autres personnes sont sur les rangs. L'ancien conseiller d'Etat Matthias Michel défendra le siège PLR. L'UDC présente le conseiller d'Etat Heinz Tännler.

La députée socialiste au Grand Conseil, déjà candidate en 2015, se jette à nouveau dans la bataille. L'Alternative-les Verts propose la députée Tabea Zimmermann Gibson.

L'ingénieur informatique Stefan Thöni fait également une nouvelle tentative. Il était candidat pour le parti Pirate lors des précédentes élections et se lance cette fois en tant que président du Parat. L'indépendante Andrea Sidler, enseignante, est également sur les rangs.

Les partis avaient jusqu'à lundi à 17h00 pour déposer leurs listes.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.