«Nous voulons une initiative populaire pour le congé paternité»

FamilleRebecca Ruiz demande au PS de s'engager activement pour un congé parental. Avec un recours au peuple, car il n'y aurait plus rien à attendre du Parlement

Rebecca Ruiz, conseillère nationale vaudoise (PS) et présidente du Service aux patients Suisse occidentale.

Rebecca Ruiz, conseillère nationale vaudoise (PS) et présidente du Service aux patients Suisse occidentale. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dites, c'est pour quand le congé paternité? Selon les sondages, huit Suisses sur dix veulent que les papas disposent eux aussi de temps après la naissance d'un enfant. Mais monde politique fait la sourde oreille: au début du mois la commission de santé des Etats a encore refusé la proposition d'un congé de deux semaines.

Le temps de l'action est venu. Plusieurs élus PS, emmenés par Rebecca Ruiz (VD) et Cédric Wermuth (AG) jugent que le moment est venu de lancer une initiative populaire. Ils déposeront une résolution en ce sens à l'assemblée des délégués du PS suisse le 5 décembre prochain.

Les explications de la conseillère nationale vaudoise Rebecca Ruiz.

Pourquoi voulez-vous lancer une initiative populaire pour un congé paternité?

Le moment est venu de mobiliser les forces autour de cette question. L'initiative parlementaire de Martin Candinas (PDC) qui demandait un congé paternité de deux semaines a été rejetée il y a dix jours par la commission des États. Pas moins de 25 propositions déposées à Berne ces dernières années ont échoué. Avec le glissement du Parlement à droite aux dernières élections, la donne a changé: l'échec est programmé par la voie parlementaire dans les quatre prochaines années. Il faudra à notre avis passer par une autre voie, c'est-à-dire par le recours direct au peuple.

Vous demandez un congé paternité de combien de semaines?

La forme et la durée doivent être discuté. Notre résolution ne fixe rien de définitif. Nous demandons au PS de prendre activement part aux discussions et cas échéant au lancement d'une initiative populaire, qui serait portée par une coalition de partis et de syndicats. Il faudra trouver une solution acceptable pour le plus grand monde: faut-il un congé paternité distinct du congé maternité existant (14 semaines)? Ou faut-il envisager un congé parental? Si c'est la forme du congé parental qui est retenu, alors nous souhaitons qu'il soit réparti à parts égales entre le père et la mère. Sur le plan de l'égalité des sexes, il n'est pas acceptable que les femmes assument en cas de grossesse tout le risque d'une dévalorisation professionnelle. Nous aimerions aussi éviter toute discrimination entre les différentes formes d'union.

On a vu qu'au Parlement c'est l'aspect financier qui coince. Étant donné les réticences de l'économie dans un contexte de franc fort, ne faut-il pas attendre d'abord d'avoir assuré le financement de l'AVS?

Quel que soit le moment où on lancera cette discussion il y aura toujours des réponses de ce genre. C'est une question de choix de société et de priorité politique. Il a fallu attendre soixante pour qu'un congé maternité soit mis en place en Suisse et à l'époque la droite estimait déjà que ce n'était jamais le bon moment. Je vous signale qu'il y a des attentes fortes dans la société. Le nombre d'interventions au Parlement ces dix dernières années le prouve. Et toutes les études et les sondages sérieux montrent que les familles en Suisse souhaitent vraiment une telle disposition.

Créé: 13.11.2015, 20h18

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Manif: faible mobilisation chez les fonctionnaires genevois
Plus...