Passer au contenu principal

Solar ImpulseLe vol simulé de 72 heures est terminé pour Bertrand Piccard

Le pilote Bertrand Piccard est resté trois jours coincé dans une réplique de son avion dans le cadre d'une simulation de vol. Une batterie de tests a été menée.

Bertrand Piccard a réalisé une traversée virtuelle de l'Atlantique entre Norfolk (Etats-Unis) et Séville (Espagne).
Bertrand Piccard a réalisé une traversée virtuelle de l'Atlantique entre Norfolk (Etats-Unis) et Séville (Espagne).
Keystone

Bertrand Piccard a achevé vendredi à 08h00 la simulation de vol commencée mardi à Dübendorf (ZH). L'initiateur et pilote de Solar Impulse est resté 72 heures non-stop aux commandes d'une réplique du cockpit de l'avion solaire avec lequel il prévoit de faire le tour du monde en 2015.

Bertrand Piccard a réalisé une traversée virtuelle de l'Atlantique entre Norfolk (Etats-Unis) et Séville (Espagne). Pour tirer un maximum d'enseignements de cette expérience et mesurer en temps réel l'état mental et physique du pilote, une batterie de tests a été conduite avec des spécialistes de chaque domaine, a indiqué l'équipe dans un communiqué.

La fatigue, l'ergonomie du cockpit, la nutrition, l'utilisation des toilettes, les exercices pour lutter contre les thromboses, la vigilance, l'aptitude à piloter en déficit de sommeil ont été ainsi évalués. «Cette expérience a représenté un entraînement fondamental pour le tour du monde, mais il en révèle en même temps l'extrême difficulté», a déclaré Bertrand Piccard à la sortie du simulateur.

Très peu de repos

Le psychiatre vaudois a utilisé des méthodes d'autohypnose pour rester alerte, gérer sa fatigue et son sommeil. Sur 72 heures, il a effectué 35 périodes de repos de 20 minutes sur un siège développé spécialement.

Des chercheurs de l'EPFL ont suivi les données physiologiques du pilote grâce à 27 électrodes placées sur son crâne. L'encéphalogramme et l'électrocardiogramme seront analysés et mis en corrélation avec les résultats des tests de vigilance et de vitesse de réaction. Ces données permettront de définir la stratégie de repos du pilote pendant le tour du monde.

Phase finale de préparation

Cofondateur de Solar Impulse, André Borschberg avait déjà réussi ce test en 2012. Après la réussite de cette épreuve, les deux pilotes peuvent maintenant se concentrer sur la phase finale de préparation du tour du monde.

L'assemblage final du nouvel avion solaire commencera à Payerne (VD) en février 2014. La présentation de ce deuxième prototype en avril sera suivie par un programme de vols d'essai et d'entraînements sur l'aérodrome de Payerne.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.