Passer au contenu principal

Viola Amherd fait un pari osé avec son nouveau chef de l’armée

En choisissant un civil qui ne maîtrise pas bien français, la Ministre prend le risque de heurter les Romands et les officiers de carrière.

Thomas Süssli remplacera Philippe Rebord au début de l'an prochain.
Thomas Süssli remplacera Philippe Rebord au début de l'an prochain.
Keystone

Viola Amherd l’avait dit dès l’annonce du départ de Philippe Rebord: elle était prête à sortir des sentiers battus pour trouver le nouveau chef de l’armée. La conseillère fédérale PDC a failli nommer une femme; au final, elle a tranché pour un milicien. Un choix qui ne laisse personne indifférent à Berne.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.