Passer au contenu principal

VotationLa vignette autoroutière vaut-elle 100 francs?

Le comité antivignette à 100 francs dénonce une tromperie. Doris Leuthard affirme la hausse indispensable car la circulation a doublé sur le réseau en vingt ans. Verdict le 24 novembre.

Antonio Hodgers, conseiller national (Verts/GE). «Je dis clairement non, comme tous les Verts. Un montant de 70 à 80 francs aurait suffi pour l'entretien du réseau routier. Mais avec une vignette à 100 francs on va financer de nouvelles routes. Il faut cesser de dire qu'il manque de l'argent, puisque le Conseil fédéral veut investir 3 milliards pour un nouveau tunnel routier au Gothard. C'est une question de priorité dans les investissements.»
Antonio Hodgers, conseiller national (Verts/GE). «Je dis clairement non, comme tous les Verts. Un montant de 70 à 80 francs aurait suffi pour l'entretien du réseau routier. Mais avec une vignette à 100 francs on va financer de nouvelles routes. Il faut cesser de dire qu'il manque de l'argent, puisque le Conseil fédéral veut investir 3 milliards pour un nouveau tunnel routier au Gothard. C'est une question de priorité dans les investissements.»
Keystone
Laurent Favre, conseiller national (PLR/NE).«Je dis oui parce qu'il faut continuer à investir dans le réseau routier. Les besoins seront énormes ces prochaines années. Bien sûr, un milliard de francs de rentrées sur plusieurs années doivent servir à financer des contournements de villes comme le Locle et de La Chaux-de-Fonds. Mais les réalisations dans mon canton ne sont que l'exemple du moment. Ces prochaines décennies il y aura des tronçons à réaliser et à entretenir dans toutes les régions du pays.»
Laurent Favre, conseiller national (PLR/NE).«Je dis oui parce qu'il faut continuer à investir dans le réseau routier. Les besoins seront énormes ces prochaines années. Bien sûr, un milliard de francs de rentrées sur plusieurs années doivent servir à financer des contournements de villes comme le Locle et de La Chaux-de-Fonds. Mais les réalisations dans mon canton ne sont que l'exemple du moment. Ces prochaines décennies il y aura des tronçons à réaliser et à entretenir dans toutes les régions du pays.»
Keystone
Martin Landolt, président du Parti bourgeois-démocratique (PBD). «Nous devons investir 4 milliards de francs dans des projets routiers ces prochaines années. A terme c'est la réalisation de 19 autoroutes et de 18 contournements de villes qui nous attendent. Nous avons besoin de cette hausse. Si on est pour la route, alors on doit être pour la vignette. C'est bizarre que le lobby routier dise non et se retrouve dans le même bateau que les Verts et la majorité des socialistes!»
Martin Landolt, président du Parti bourgeois-démocratique (PBD). «Nous devons investir 4 milliards de francs dans des projets routiers ces prochaines années. A terme c'est la réalisation de 19 autoroutes et de 18 contournements de villes qui nous attendent. Nous avons besoin de cette hausse. Si on est pour la route, alors on doit être pour la vignette. C'est bizarre que le lobby routier dise non et se retrouve dans le même bateau que les Verts et la majorité des socialistes!»
Keystone
1 / 12

Indispensable à l’extension du réseau national dans les régions périphériques. La ministre des Transports Doris Leuthard, à l’heure de lancer la campagne pour le oui à la vignette à 100 francs, n’y est pas allée par quatre chemins, prenant même la voie rapide, l’autoroute, et dégainant des chiffres.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.