La vente de l'hôpital de Moutier fait des vagues

Canton du JuraAutonomistes et antiséparatistes s'accusent de contribuer à pourrir la situation dans la cité prévôtoise.

La vente de l'hôpital de Moutier provoque des crispations dans la cité prévôtoise.

La vente de l'hôpital de Moutier provoque des crispations dans la cité prévôtoise. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'annonce de la mise en vente de l'hôpital de Moutier (BE) n'en finit pas de faire des vagues dans les rangs autonomistes comme antiséparatistes. Partis politiques et sympathisants des deux camps s'accusent de contribuer à pourrir la situation dans la cité prévôtoise.

Pas de trêve pour la Question jurassienne. Depuis que le conseil d'administration de l'Hôpital du Jura bernois (HJB) a annoncé à la mi-juillet qu'il donnait son feu vert à une grande banque suisse pour retrouver un repreneur, les communiqués et les lettres de lecteurs dans la presse régionale se multiplient.

Dès l'annonce de la mise en vente, les deux élus du Parti socialiste autonome (PSA) au Grand Conseil bernois, Maurane Riesen et Peter Gasser, ont déposé une interpellation urgente. Ils estiment que cette décision constitue une preuve du démantèlement des infrastructures de Moutier par les autorités bernoises.

Le PSA, qui s'est engagé pour le départ de Moutier dans le Jura, demande le départ du président du conseil d'administration de l'HJB Anthony Picard. Il considère que l'annonce de la mise en vente de l'hôpital a été faite «à la hussarde» et qu'elle laisse craindre que Berne ne veuille se débarrasser au plus vite de ce site.

Les milieux antiséparatistes n'ont pas tardé à réagir à ces propos. Principal parti du Jura bernois, l'UDC relève que «les dangers qu'un oui au Jura ferait planer sur le site de Moutier ont été sans équivoque». Dans un communiqué, il accuse le PSA de faire preuve «d'une muflerie sans pareil lorsqu'il fait mine de découvrir que la vente pourrait se concrétiser».

Les mouvements de lutte comme «Moutier-Résiste» et «Moutier-Prévôté» sont aussi montés au front. «Les séparatistes veulent aujourd'hui faire porter le chapeau de l'incertitude de l'avenir de l'hôpital de Moutier au gouvernement bernois».

Rassurer le personnel

Les deux camps se rejoignent sur un point, la situation incertaine que vit Moutier n'est pas propice à rassurer le corps médical et l'ensemble du personnel. La Préfecture du Jura bernois doit encore se prononcer sur sept recours contestant la validité du résultat du vote communaliste. Une décision est attendue cet automne.

Pour permettre la séparation du site de Moutier, une mesure qui découle du choix de la cité prévôtoise de rejoindre le Jura, le conseil d'administration de l'HJB a créé une filiale. Son objectif est le maintien d'un site hospitalier fort de préférence en mains publiques, sans exclure toutefois la vente à un partenaire privé.

Le canton du Jura a manifesté son intérêt pour cet établissement mais sans dévoiler ses cartes, précisant juste que l'attribution des missions serait définie plus tard. Le canton de Berne estime de son côté qu'une séparation rapide constituerait la meilleure des stratégies pour rassurer le personnel du site prévôtois. (ats/nxp)

Créé: 31.07.2018, 14h20

Articles en relation

L'Hôpital de Moutier est à vendre

Berne Le conseil d'administration de l'Hôpital de Moutier a donné son aval, jeudi, pour une vente. Plus...

Un an après, le transfert de Moutier avance

Question jurassienne Le gouvernement jurassien reste confiant sur l'issue de la procédure malgré les sept recours contestant la validité du vote du 18 juin 2017. Plus...

Moutier célèbre son appartenance cantonale

Canton du Jura Les festivités ont battu leur plein à l'occasion du 1er anniversaire du vote de Moutier sur son transfert dans le canton du Jura. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Papyrus: les régularisés gagnent plus et vont mieux que les illégaux
Plus...