Passer au contenu principal

FédéralesVaud: suspens au 2e tour du Conseil des États

Arrivées en tête au 1er tour, la Verte Adèle Thorens et la socialiste Ada Marra affronteront le sénateur PLR sortant Olivier Français.

Il y aura au moins une femme sur le ticket vaudois au Conseil des États à Berne.
Il y aura au moins une femme sur le ticket vaudois au Conseil des États à Berne.
Keystone

Le suspense devrait être de mise dimanche pour le second tour au Conseil des États dans le canton de Vaud. Arrivées en tête le 20 octobre, la Verte Adèle Thorens et la socialiste Ada Marra tenteront de résister à un retour du PLR d'Olivier Français.

Le conseiller aux États sortant s'est placé en troisième position (29,23%) à l'issue du premier tour, derrière le ticket de gauche composé d'Adèle Thorens (39,90%) et d'Ada Marra (39,66%). Olivier Français s'était déjà retrouvé dans cette situation lors des précédentes élections fédérales de 2015, ce qui ne l'avait pas empêché de refaire son retard au deuxième tour et, à la surprise générale, d'évincer Luc Recordon.

L'écart à combler s'avère toutefois plus important cette année: il a terminé à près de 19'000 voix d'Ada Marra, alors que son retard s'élevait à environ 14'000 suffrages au premier tour en 2015.

Pour rempiler à Berne, Olivier Français doit s'en remettre à une forte mobilisation à droite, notamment du côté de l'UDC. Contrairement à 2015 lorsqu'ils avaient laissé la liberté de vote, les démocrates du centre ont décidé de soutenir la candidature du PLR pour faire barrière à la gauche. Cette décision n'a toutefois pas été du goût de tous au sein du parti, et il n'est pas certain que les électeurs de l'UDC votent en masse pour Olivier Français.

Coup de crayon

Pour ses deux adversaires, la principale incertitude concerne le renouvellement du vote compact de la gauche. Adèle Thorens ayant réalisé un meilleur score qu'Ada Marra au premier tour, il n'est pas impossible que certains électeurs socialistes biffent le nom de l'écologiste pour préserver leur candidate, et vice versa. Il sera également intéressant de voir si l'élan vert se confirme pour un second tour qui comporte moins d'enjeux.

Autre élément à prendre en compte, le comportement des électeurs des Vert'libéraux. Le parti a rendu l'équation encore plus complexe en appelant à voter pour Olivier Français et Adèle Thorens.

Si Ada Marra et Adèle Thorens l'emportent dimanche, le canton de Vaud serait pour la première fois représenté par deux femmes à la Chambre haute. Il retrouverait un duo rose-vert au Conseil des États, comme cela avait été le cas de 2007 à 2015 avec Géraldine Savary et Luc Recordon. Pour Olivier Français, cela marquerait la fin d'une carrière: l'ingénieur de 64 ans a affirmé, au soir du 20 octobre, qu'il quitterait la politique en cas de non-réélection.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.