USAM: Jean-François Rime reconduit pour 2 ans

SuisseLe conseiller national (FR/UDC) se réjouit de voir la réduction des normes et des prescriptions législatives s'imposer dans l'agenda politique.

Jean-François Rime poursuit son combat à la tête de l'USAM.

Jean-François Rime poursuit son combat à la tête de l'USAM. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Jean-François Rime a été reconduit mercredi pour deux ans à la tête de l'union suisse des arts et métiers (USAM) lors du congrès de l'organisation à Berne. L'USAM a également adopté une résolution pour plus de liberté entrepreneuriale.

«Au cours des dernières années, nous avons réussi à imposer et à renforcer les intérêts des PME au moyen de référendums et de campagnes de vote», a déclaré l'UDC fribourgeois cité dans le communiqué de l'USAM. Aujourd'hui, la réduction des normes et des prescriptions législatives figure à l'agenda politique, s'est félicité le président depuis 2012.

Liberté d'entreprise avant tout

Pour maintenir les chances des PME dans un marché très concurrentiel, l'USAM exige un renforcement de la liberté d'entreprise. Elle a ainsi adopté une résolution qui demande notamment une réduction des coûts réglementaires, un assouplissement du marché du travail et le développement du libre-échange.

La résolution rejoint les grands axes politiques de l'USAM pour les années 2018-2022 qui ont été adoptés par la Chambre suisse des arts et métiers, le parlement de l'organisation. Le conseiller fédéral Ignazio Cassis, invité du Congrès, a rappelé quant à lui les bénéfices d'un accord institutionnel entre la Suisse et l'Union européenne. Un tel accord assure la sécurité du droit et étend notamment l'accès au marché pour les entreprises suisses. Plus grande organisation faîtière de l'économie suisse, l'USAM représente plus de 230 associations et quelque 500'000 PME, soit 99,8% des entreprises de la Suisse. (ats/nxp)

Créé: 16.05.2018, 14h56

Articles en relation

«No Billag»: l'activisme du directeur crispe l'USAM

Suisse Hans-Ulrich Bigler s'est engagé corps et âme en faveur de l'initiative. Plus pour des raisons idéologiques qu'économiques, selon des critiques. Plus...

L'USAM veut assouplir la loi sur le travail

Suisse L'organisation patronale aimerait relever la limite du travail hebdomadaire à 50 heures. Les syndicats montent au front. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Human Brain Project avance moins vite qu'espéré
Plus...