Passer au contenu principal

L'UE cherche des noises aux chasseurs et tireurs

Bruxelles aimerait que tout détenteur d’arme passe un test psychologique et médical. Tollé en Suisse.

En voulant restreindre l'accès aux armes, l'UE s'attaque à un mythe au pays de Tell.
En voulant restreindre l'accès aux armes, l'UE s'attaque à un mythe au pays de Tell.
Odile Meylan-A

Au pays de Guillaume Tell, toucher à la tradition de l’arme à domicile revient à s’attaquer à un mythe fondateur. La dernière initiative en la matière s’est cassé les dents en 2011. Cette fois, la menace vient de Bruxelles. Selon la Basler Zeitung, les détenteurs d’armes à feu pourraient être contraints de passer des tests psychologiques ou médicaux pour les conserver. De quoi susciter la colère des plus de 100?000 membres des sociétés de tir, sans compter les chasseurs et les collectionneurs.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.