Passer au contenu principal

L’UDC Vaud soutient le droit de gifler ses enfants

A une année des élections cantonales, le parti présente son document de référence politique pour s’éloigner du parti suisse. Au menu : correction des enfants, agriculture, sécurité, famille…

Pour Jacques Nicolet, président de l'UDC Vaud et conseiller national, une majorité des électeurs de droite devrait se retrouver dans les idées du parti.
Pour Jacques Nicolet, président de l'UDC Vaud et conseiller national, une majorité des électeurs de droite devrait se retrouver dans les idées du parti.
Florian Cella

«L’abolition totale du droit de correction priverait certains parents du peu d’autorité qu’ils ont encore sur les enfants. Toute autorité doit pouvoir recourir à la force pour se faire respecter.» Cette phrase provient du nouveau «document de référence» de l’UDC Vaud, présenté ce mercredi à Lausanne. Son titre: «L’UDC, la voie du bon sens».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.