L'UDC plie, mais ne veut pas rompre

SuissePlusieurs affaires montrent qu'il y a le feu dans la maison UDC. Son président Albert Rösti tente de calmer le jeu et de mobiliser sa base autour de l'accord-cadre.

Albert Roesti reconnaît des problèmes au sein de l'UDC mais il se veut confiant.

Albert Roesti reconnaît des problèmes au sein de l'UDC mais il se veut confiant. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'UDC affronte des vents contraires en cette année d'élections fédérales, mais son président Albert Rösti dément toute crise. Outre le revers de son champion Pascal Dessauges dans la course au Conseil d'Etat vaudois, le parti populiste a perdu dimanche cinq de ses douze sièges aux élections cantonales d'Appenzell Rhodes-Extérieures, rappelle le «Blick».

L'UDC n'est pas à la fête non plus dans son fief argovien. Le conseiller national Luzi Stamm, figure de proue du parti, s'est attiré un flot de réprobations avec son histoire de cocaïne et de fausse monnaie, à tel point que la direction du parti a finalement convenu avec le principal intéressé d'un temps d'arrêt et l'a mis au vert.

Tourmente en Argovie

Une autre affaire secoue l'UDC argovienne. Sa conseillère d'Etat Franziska Roth s'est mise à dos de nombreux parlementaires qui critiquent la gestion de son département de la santé et des affaires sociales. Elle s'est même vue privée de ses prérogatives par ses collègues du gouvernement qui ont diligenté une enquête externe.

C'en était trop pour la direction cantonale du parti qui a envoyé un ultimatum à sa représentante: soit elle accepte de l'aide et remet de l'ordre dans son département, soit elle se retire. Elle a jusqu'à fin mai pour redresser la barre.

Sur des charbons ardents

Un autre scandale secoue la puissante UDC dans son bastion zurichois. Un de ses candidats au Grand Conseil, Stefan Locher, est soupçonné d'avoir encouragé une fraude électorale. Lors d'un canular téléphonique, Stefan Locher expliquait qu'il n'avait aucune objection à ce que son interlocuteur remplisse et signe les bulletins de vote pour sa femme et son fils.

L'UDC peine également à répondre aux principaux soucis de la population qui sont pour le moment les coûts de la santé, la prévoyance vieillesse ou encore le climat. Autant de sujets où le parti est très mal positionné, lui qui s'est fait une spécialité de la lutte contre l'Union européenne. Il ne peut pas non plus rebondir en s'en prenant à à l'accord institutionnel, qui est également critiqué par d'autres partis.

Révolte au sein du parti

Ulrich Giezendanner a donc appelé sa direction à réagir. «Nous devons mieux ressentir ce que veut le peuple et lui montrer des solutions positives. Dire non ne suffit pas», a plaidé le conseiller national argovien. Il estime que son parti a commis une erreur en combattant la stratégie énergétique et souhaite que l'UDC apporte des solutions concrètes à la question environnementale.

Le président Albert Rösti tente de calmer le jeu et nie tout problème de relève politique. «Nous faisons avec ce que nous avons, mais nous sommes effectivement dans un processus de changement de personnel, avec un changement de génération. Mais la promotion des jeunes talents est en cours.»

Il reconnaît que le parti a perdu de sa force de frappe dans les gouvernements cantonaux. «C'est vrai que les signaux sont au rouge, mais pour une autre raison. Actuellement, des partis comme le PS ou le PDC critiquent l'accord institutionnel, parce que nous sommes en période d'élections fédérales. Mais ensuite, nous serons les seuls à nous y opposer. Si nous parvenons à mobiliser notre base sur ce sujet, nous gagnerons les élections.»

Créé: 19.03.2019, 09h00

Articles en relation

Un parlementaire UDC en possession de cocaïne

Suisse Le conseiller national Luzi Stamm a acheté de la drogue auprès d'un musicien de rue à Berne pour mieux pouvoir dénoncer ce trafic. Il se rend punissable aux yeux de la loi. Plus...

L'UDC estime que l'accord-cadre «détruit la Suisse»

Suisse-UE Contrairement aux autres partis où la discussion se poursuit, l'UDC s'est exprimé à l'unanimité contre l'accord-cadre. Plus...

L'UDC ambitionne de rester le premier parti de Suisse

Fédérales 2019 Le parti de droite souhaite conserver ses 67 sièges au Conseil national en faisant campagne sur ses thèmes de prédilection. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Le Nobel de la paix au Premier Ministre éthiopien
Plus...