Passer au contenu principal

SuisseL'UDC adopte son nouveau texte sur l'immigration

Le comité directeur a adopté vendredi à l'unanimité la version définitive de son initiative «Pour une immigration mesurée».

Le président de l'UDC Albert Rösti.
Le président de l'UDC Albert Rösti.
Keystone

L'UDC veut clore le chapitre de la libre circulation des personnes. En préambule à son assemblée des délégués samedi à Frauenfeld, le comité directeur du parti a adopté vendredi à l'unanimité la version définitive de son initiative «Pour une immigration modérée». La Chancellerie doit encore donner son feu vert.

L'initiative «de limitation» stipule que la Suisse règle de manière autonome son immigration. Qu'aucun nouvel accord international octroyant la liberté d'entrer en Suisse à des ressortissants étrangers ne peut être conclu. Que les accords internationaux existants et autres engagements ne doivent pas être contraires à ces deux premières exigences.

Le texte, élaboré avec l'Action pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN), est actuellement auprès de la Chancellerie pour examen. Dès que le parti obtiendra son autorisation, il entamera la récolte de signatures. Cela devrait être le cas dans deux mois, indique un communiqué de l'UDC publié vendredi.

En cas d'acceptation du texte par le peuple, le Conseil fédéral aurait un an pour négocier la fin de la libre circulation. Au cas où aucune solution ne serait trouvée, il faudrait dénoncer dans le mois qui suit les accords bilatéraux I, dont fait partie l'accord de libre circulation.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.