Passer au contenu principal

SuisseTrois votations au menu le 17 mai

Le peuple votera sur l'initiative de l'UDC «pour une immigration modérée», la loi sur la chasse et les déductions fiscales des frais de garde des enfants.

Keystone

Les Suisses voteront sur trois objets le 17 mai. Le Conseil fédéral a fixé mercredi l'initiative de limitation de l'UDC qui vise à résilier la libre circulation des personnes, la loi sur la chasse et les déductions fiscales des frais de garde des enfants au menu des votations fédérales de printemps.

L'initiative «pour une immigration modérée», dite de limitation, exige que la Suisse règle de manière autonome l'immigration des étrangers. Si le texte était accepté par le peuple, les autorités auraient un an pour négocier la fin de l'accord sur la libre circulation avec Bruxelles. Faute de solution dans ce délai, le Conseil fédéral devrait dénoncer l'accord dans le mois qui suit.

Référendum contre la loi sur la chasse

La révision de la loi sur la chasse, adoptée en septembre par le Parlement, vise à réguler certaines espèces et prévenir les dégâts ou un danger concret pour l'homme. Les tirs individuels ciblés seront autorisés. La loi prévoit aussi un transfert de compétences de la Confédération aux cantons en matière de protection des espèces. Le référendum a été lancé par les organisations de protection de la nature.

Le peuple devra aussi se prononcer sur l'augmentation des déductions fiscales pour les enfants. Le PS, soutenu par les Verts et les Vert'libéraux, s'oppose à cette réforme qu'il qualifie de «bonification fiscale pour les parents riches».

Celle-ci veut permettre aux familles de bénéficier de déductions plus élevées pour les frais de garde des enfants par des tiers (25'000 contre 10'100 francs actuellement). Suivant une proposition individuelle du PDC, les Chambres ont inclus une augmentation de la déduction générale pour les enfants de 6500 à 10'000 francs sur le revenu imposable. Les signatures recueillies contre la loi sur la chasse et l'augmentation des déductions fiscales ont été déposées cette semaine à la Chancellerie fédérale. Les deux référendums doivent donc encore formellement aboutir.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.