Passer au contenu principal

Les trois recettes miracles de l’USAM

La faîtière des PME veut faire de la chasse aux coûts inutiles un plan de relance contre le franc fort. Une arnaque, dénonce-t-on à gauche.

Le vice-président de l’USAM Jean-René Fournier (PDC/VS), le président Jean-François Rime (UDC/FR) et le directeur Hans-Ulrich Bigler (PLR/ZH) veulent se battre contre les dépenses inutiles.
Le vice-président de l’USAM Jean-René Fournier (PDC/VS), le président Jean-François Rime (UDC/FR) et le directeur Hans-Ulrich Bigler (PLR/ZH) veulent se battre contre les dépenses inutiles.
Keystone

C’est l’exemple type qui fâche l’Union suisse des arts et métiers (USAM) et son vice-président Jean-René Fournier (PDC/VS). «Prenez la loi sur les denrées alimentaires que l’on vient de traiter au parlement. Elle est entrée en vigueur. Le Conseil fédéral a fait des ordonnances d’application, et on s’est aperçu alors que le coût est absolument énorme pour toute l’industrie alimentaire, grande ou petite.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.