Les trois chantiers de l'Union syndicale suisse

ÉconomieL’USS se fixe trois priorités en 2016: le sauvetage des Bilatérales, l’AVS et la lutte contre un niveau de chômage «record».

Les délégués de l’Union syndicale suisse débattront des effets des Bilatérales en assemblée, en mai. La direction de l’USS (ici Paul Rechsteiner) fait du sauvetage de ces accords une priorité.

Les délégués de l’Union syndicale suisse débattront des effets des Bilatérales en assemblée, en mai. La direction de l’USS (ici Paul Rechsteiner) fait du sauvetage de ces accords une priorité. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse, îlot de prospérité au milieu d’une Europe déprimée? Fausse image, selon l’USS. L’Union syndicale suisse a planté mardi à Berne les premières banderilles de l’année. Elle définit trois chantiers prioritaires, dont l’emploi. «Nous atteignons des chiffres absolus record en Suisse en termes de demandeurs d’emploi», affirme son président, Paul Rechsteiner.

Pourtant, avec un taux de chômage de 3,4% à la fin de novembre 2015, la situation paraît plus favorable que dans les années 1990. Mais l’USS s’en tient à la statistique des personnes sans emploi, non à celle des inscrits au chômage: elles étaient environ 100 000 en 2001, 230 580 l’an dernier en Suisse. En comparaison internationale, «notre pays est moins bien positionné que l’Allemagne, ce qui n’était jamais arrivé depuis l’après-guerre», s’inquiète Daniel Lampart, économiste en chef de l’USS. Il ajoute qu’à part la France et la Finlande la Suisse est aussi le seul pays européen dont le chômage a augmenté en 2015.

Effets de la retraite des femmes à 64 ans

Le franc fort est pointé du doigt, mais aussi la dégradation des prestations des assurances sociales. L’USS a analysé pour la première fois les effets, sur l’emploi, du relèvement de l’âge de la retraite des femmes de 62 à 64 ans, de la pratique plus restrictive dans l’AI et de l’élévation de l’âge réglementaire de la retraite dans le 2e pilier. «Entre 90 000 et 110 000 personnes de plus que ce ne serait le cas sans ces réductions de prestations ont aujourd’hui besoin d’un emploi», affirme Daniel Lampart.

Quelles actions mener pour améliorer la situation? La première est monétaire. Les syndicats n’en démordent pas: «La Banque nationale suisse doit changer de cap. L’USS est favorable à la réintroduction d’un taux plancher face à l’euro», prône Daniel Lampart. Les syndicats demandent aussi une meilleure protection des seniors contre le licenciement et davantage de CCT.

On votera sur l’AVS en 2016

L’AVS constitue le deuxième chantier de l’année pour l’USS. Son initiative populaire «AVSplus», qui vise une augmentation des rentes de 10%, passera dans les urnes cette année. La campagne s’annonce offensive, d’autant plus que les syndicats savent que le résultat de leur texte influencera le travail parlementaire en cours sur le projet global de réformes des retraites. L’argumentaire est bien huilé. L’évolution des rentes AVS est en net retard sur l’évolution des salaires. «Et c’est d’autant plus important que les rentes des futurs retraités perdent aussi de leur valeur dans le 2e pilier», souligne Doris Bianchi, secrétaire dirigeante de l’USS.

Paul Rechsteiner note aussi avec malice que, selon le projet actuel au parlement, seules les futures rentes AVS seraient augmentées, tandis que l’initiative syndicale promet un coup de pouce aux rentes actuelles et futures.

«Il serait mortel pour la place économique suisse de perdre ces relations régulées avec l’UE»

La troisième priorité de l’USS consiste à sauver les Bilatérales. Certes, des problèmes subsistent par rapport aux salaires et au nombre de contrôles d’entreprises, jugé trop faible. «Le groupe de travail que le Conseil fédéral a créé en décembre pour optimiser les mesures d’accompagnement doit maintenant produire des résultats», tance Paul Rechsteiner. Sans pour autant en faire une condition au soutien syndical aux Bilatérales. «Il serait mortel pour la place économique suisse de perdre ces relations régulées avec l’UE», estime le président.

Créé: 05.01.2016, 19h04

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Caricatures

Votation: faut-il taxer les chiens?
Plus...