Passer au contenu principal

SuisseLe travail des abeilles est estimé à 350 millions

La station fédérale Agroscope a calculé la valeur financière du travail de ces insectes.

En Suisse, il n'y a pas partout assez d'abeilles.
En Suisse, il n'y a pas partout assez d'abeilles.
AFP

Pour la première fois en Suisse, Agroscope a calculé la valeur directe de la pollinisation par les abeilles. Elle s'élève à environ 350 millions de francs par an. La station fédérale s'est aussi intéressée à la dépendance des grandes cultures au travail des abeilles.

Pour effectuer ses calculs, le chercheur Louis Sutter s'est basé sur le guide de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Celui-ci considère les taux de dépendance mondialement reconnus d'une culture par rapport à sa pollinisation par les abeilles. Il a croisé ces données avec la valeur marchande des productions de diverses cultures en Suisse.

Bonne couverture

Ainsi, 14% des surfaces consacrées aux grandes cultures en Suisse, par exemple le colza ou le tournesol, dépendent de la pollinisation des abeilles, indique mardi Agroscope dans un communiqué. Cela correspond à 38'000 ha, soit un peu moins d'une fois et demie la superficie du canton de Genève.

Bien que la couverture moyenne nationale soit relativement bonne, il n'y a pas partout suffisamment d'abeilles. Des déficits ont été notés dans la région occidentale du Plateau et en Valais, note Agroscope. Il invite donc à promouvoir les pollinisateurs à l'aide de bandes fleuries, de haies et de jachères florales.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.