Passer au contenu principal

«Traquer les assurés au GPS, c’est inacceptable»

Le peuple votera sur la loi qui autorise les détectives dans les assurances. Les opposants tiennent leurs 50'000 signatures.

Lisa Mazzone (GE), vice-présidente des Verts, soutient le référendum.
Lisa Mazzone (GE), vice-présidente des Verts, soutient le référendum.
Keystone

Le peuple aura le dernier mot sur la surveillance des assurés. Le référendum sera déposé le 5 juillet, mais les opposants à la loi annoncent ce mardi avoir les signatures nécessaires. 55'000 paraphes en deux mois: un coup de maître pour ces citoyens qui ont démarré leur combat par un coup de gueule sur les réseaux sociaux, sans soutien politique. Vu leur succès, la gauche s’est finalement ralliée. Pour Lisa Mazzone (Verts/GE), c’est une nouvelle façon de faire de la politique. Interview.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.