Plus de tolérance envers les LGBT dans les assos

SuisseUn projet veut encourager l'intégration des LGBT, souvent exclus au sein de la jeunesse.

Le Conseil suisse des activités de jeunesse constate «qu'après un coming-out, les jeunes quittent souvent les associations de jeunesse dont ils étaient membres depuis des années»

Le Conseil suisse des activités de jeunesse constate «qu'après un coming-out, les jeunes quittent souvent les associations de jeunesse dont ils étaient membres depuis des années» Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les jeunes LGBT doivent pouvoir exprimer librement leur orientation sexuelle et leur identité. Le Conseil suisse des activités de jeunesse (CSAJ) lance «break free», un nouveau projet qui encouragera leur intégration au sein des associations de jeunesse.

«Nous avons constaté qu'après un coming-out, les jeunes quittent souvent les associations de jeunesse dont ils étaient membres depuis des années», explique Andreas Tschöpe, secrétaire général du CSAJ, cité vendredi dans un communiqué. Ils ont peur d'être stigmatisés, discriminés ou exclus.

Pour la faîtière, il est important de renforcer la cohésion sociétale et de prévenir les préjugés. Les associations de jeunesse se doivent d'être ouvertes et tolérantes. En collaboration avec Milchjugend, le CSAJ mettra en place des «safe spaces» où les jeunes pourront puiser des ressources. (ats/nxp)

Créé: 01.03.2019, 09h53

Articles en relation

«Les LGBT nous font réfléchir à la notion de couple»

Suisse romande Video Rencontre avec Izabela Redmer, cheffe de service de la consultation de couple et de sexologie du programme cantonal du CSP Vaud et de PROFA. Plus...

Le suicide des LGBT préoccupe les jeunes

Berne Pendant quatre jours deux cents jeunes ont investi le Parlement fédéral pour débattre de plusieurs thèmes. Samedi matin, Ignazio Cassis a participé à la session. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.